Cobepa maintient son dividende après une année solide

L'année dernière, Cobepa a vendu sa participation dans la société Carrières du Hainaut. ©BELGAONTHESPOT

La société d'investissement Cobepa versera à ses actionnaires plus de 44 millions d'euros après un solide exercice 2019. Dont plus de la moitié revient aux Spoelberch, la famille actionnaire d'AB InBev.

Cobepa a fait récemment parler d'elle dans la procédure de réorganisation judiciaire du Pain Quotidien. Avec le fonds de private equity M80, la société a fini par déposer un projet de "Pain Quotidien bis", pour voir renaître de ses cendres la chaîne de boulangeries.

Pour autant, cet "accord de crise" ne reflète pas la bonne année connue en réalité par l'entreprise. La société d'investissement a en effet investi quelque 416 millions d'euros en 2019, notamment dans le conseiller en systèmes numériques Scalian et le fabricant de bouchons et capsules viticoles Enoplastic. Injectant au passage des capitaux supplémentaires dans le conseiller en maîtrise des risques Socotec.

174
millions €
La vente de participations a rapporté à Cobepa 525 millions d'euros l'an dernier, dont une plus-value de 174 millions.

Quand parallèlement, l'entreprise vendait ses participations dans le groupe logistique Staci, les Carrières du Hainaut, l'imprimerie Royal Sens et une partie de sa participation dans BioAglytix, réalisant des tests pour la pharma. Au total, ces opérations lui ont rapporté 525 millions d'euros, dont une plus-value de 174 millions.

En tenant compte de tous les gains et pertes en capital et de tous les dividendes de ses participations, le résultat net de la société d'investissement s'élève à 115 millions d'euros en 2019. Mais Cobepa se focalise plutôt sur son résultat net actuel, qui ne prend en compte que le flux de dividendes de ses participations, en hausse de 12% en un an, et les intérêts payés par les sociétés impliquées sur leurs prêts, en diminution. Il s'est finalement élevé à 51 millions d'euros, contre 45 millions l'année d'avant.

Au profit principalement des Spoelberch

Avec une conséquence: le dividende. Et ce, malgré la crise du coronavirus. En effet, un dividende brut de 53,5 millions d'euros sera versé à l'actionnaire Cobehold. Dont 44 millions reviendront à ses actionnaires. À savoir, pour plus de moitié, aux Spoelberch, l'une des familles belges actionnaire du géant brassicole AB InBev, mais aussi aux Boehringer et aux descendants de Benjamin de Rothschild, également au capital. Tout comme British Caledonia Investments (5,4%) et, plus récemment, la famille Soutiran (2,75%).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés