Ergon Capital tisse sa toile dans la fibre optique

Historiquement, Telenco produit des systèmes de fixation pour les câbles aériens.

Le fonds de private equity est entré en négociations exclusives en vue du rachat du groupe français Telenco, actif dans les équipements télécoms.

Après le conseil, l'alimentation, les crèches, les logiciels et les soins de santé, c'est dans les télécoms qu'Ergon Capital investit cette fois. Le fonds de private equity, né dans le giron de GBL  avant d'en devenir indépendant, vient en effet d'entrer en négociations exclusives en vue d'acquérir une participation majoritaire au sein du groupe français Telenco, a-t-on appris.

Fondée en 1999 dans les Alpes françaises, l'entreprise est spécialisée dans la production et la distribution d'équipements passifs (câbles, armoires de rue...) et pour techniciens dans les télécoms. Une activité qui lui permet, avec des ventes dans plus de 50 pays, de générer quelque 120 millions d'euros de chiffre d'affaires, fort de plus de 300 collaborateurs.

120
millions €
Telenco génère aujourd'hui un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros, grâce à des ventes dans plus de 50 pays.

Si le montant de l'opération n'a pas filtré, le fonds investit en règle général des montants de 25 à 75 millions d'euros.

L'opération reste toutefois soumise à l'approbation des autorités compétentes.

Accroître la croissance

Pour autant, l'objectif est clair: accélérer la croissance du groupe en France - son plus gros marché, historique - et à l'international. Et ce, même si cet acteur établi a déjà connu un fort développement ces dernières années, bénéficiant d'abord de la tempête de 1999 qui amena à devoir réparer de nombreuses infrastructures en Europe, puis de l'évolution et de l'avancée rapide des projets de déploiement de câbles et de fibre optique.

Avec, pour point d'orgue, le plan très haut débit du gouvernement français, de 2013, visant à couvrir à couvrir l’intégralité du territoire en connexion ultra-rapide d'ici 2030 maximum. Et pour cause, cette stratégie s'accompagne d'une réalité positive pour Telenco: en campagne, le réseau aérien est privilégié au réseau sous-terrain, pour des questions de coût; tout bénéfice car la fixation des câbles aux poteaux constitue le métier historique du groupe.

60% déjà investis

Du reste, pour Ergon, cette mission nouvelle vient compléter celles déjà menées du côté du spécialiste néerlandais en consultance high-tech TMC, d'un des leaders italiens en viennoiseries surgelées Dolciaria Acquaviva, du producteur-importateur français de nourriture ethnique Haudecoeur, du groupe néerlandais de crèches CompaNanny, du distributeur espagnol d'appareils médicaux Palex et du développeur belge de logiciels pour le secteur du leasing Sofico.

Et porte à sept les participations du fonds de 580 millions d'euros (dont 60% ont déjà été investis) levé par la société en 2019opération qui avait vu pour la première fois le holding des Frères-Desmarais passer sous la barre des 50% au profit d'institutionnels, de riches familles et autres acteurs montés à bord.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés