Publicité
Publicité

Éric Everard cède la majorité d'Easyfairs au duo Cobepa-Inflexion

Easyfairs est connu en Belgique notamment pour organiser la foire d'art contemporain bruxelloise Art Brussels. ©Tim Dirven

Les investisseurs Cobepa et Inflexion sortent gagnants de la course pour le gestionnaire de salons et de halls Easyfairs. Ils en acquièrent la majorité. Éric Everard reste à bord.

Après avoir porté l'aventure aux plus de 800 employés presque exclusivement aux côtés de son épouse, l'entrepreneur bruxellois et Manager de l'année 2012, Éric Everardmandatait la banque d'affaires JP Morgan il y a de cela quelques mois. Objectif? Trouver un partenaire capable d'accompagner la prochaine phase de croissance de son organisateur de salons et gestionnaire de halls d'exposition, Easyfairs.

Ces derniers jours, on apprenait que deux camps bataillaient pour s'offrir un bout de ce qui fut jadis surnommé le "Ryanair des salons". Le géant de l'investissement CVC affrontait en coulisses un duo composé de l'investisseur belge Cobepa (majoritairement aux mains des Spoelberch) et du fonds britannique Inflexion.

Publicité

C'est finalement le couple Cobepa-Inflexion qui l'emporte, dans le cadre d'une transaction qui valoriserait la cible à un prix très élevé, apprend-on. Officieusement, on parle de plus de 600 millions d'euros.

Ledit couple acquiert la majorité du capital d'Easyfairs. Sa participation exacte n'est pas connue. Un communiqué fait état d'"une représentation à parts égales" entre Cobepa, Inflexion et Éric Everard, soit un tiers chacun. Le management est toutefois également investi. Éric Everard n'a pas répondu à nos sollicitations; il réinvestit dans le cadre de l'opération.

Art, horeca et immo

Easyfairs est connue chez nous pour des rendez-vous tels que Art Brussels, Made in Asia, Batireno, Horeca Expo ou encore Realty. L'Entreprise de l’Année 2018 organise plus largement une grosse centaine de foires dans quatorze pays. Elle est également propriétaire de huit halls d'exposition (Namur Expo, Flanders Expo...).

11e
organisateur
Easyfairs est le 11e plus gros organisateur de salons au monde, en termes de revenus.

Jusqu'à la crise du coronavirus, le groupe bruxellois était détenu par Éric Everard et son épouse (90%), aux côtés du management (10%). Par la suite, sa faîtière Everex a accueilli une série d'investisseurs, parmi lesquels Jacques de Vaucleroy (famille fondatrice de Delhaize), Arnaud Laviolette (ex-directeur financier de D'Ieteren), Olivier Coune (président de Marcolini) ou encore Michel Delloye (ex-GBL). L'appel d'air fut opportun. Et pour cause, le Covid n'a pas manqué de faire vaciller l'édifice, avec cinq salons organisés en présentiel sur 200 et un passage forcé au digital.

L’heure est cependant à un retour à une pleine santé post-pandémique. L'an dernier, le chiffre d’affaires a ainsi atteint les 194 millions d'euros, en hausse de 16% sur quatre exercices et de 19% en un an. L’excédent brut d’exploitation (ebitda) a aussi suivi, gonflant de 25% pour terminer à 35,6 millions. À la clé, le groupe bruxellois figure désormais au rang de 11e plus gros organisateur de salons au monde en termes de revenus, selon le cabinet de consultance américain Stax.

Les soutiens extérieurs de fin 2020 sont tous sortis du capital à l'occasion de la transaction de ce mois de mai, renseigne une porte-parole.

Easyfairs rejoindra plusieurs autres entreprises belges au sein du portefeuille de Cobepa.

Revanche

À noter, c'est la deuxième fois en peu de temps que CVC et Cobepa se font face sur un dossier belge. L'année dernière, ils étaient tous deux candidats à l'entrée dans le prestataire de services RH, SD Worx. CVC avait, là, remporté la manche.

Avec Inflexion, Cobepa dispose d'un partenaire solide dans le secteur des foires et salons. Entre 2015 et 2018, son associé était actionnaire de CloserStill Media, un homologue britannique d'Easyfairs. Au cours de cette période, CloserStill Media a réalisé huit acquisitions et multiplié son chiffre d'affaires à l'international par six. En 2018, le fonds d'investissement Providence a racheté l'activité; il en va, pour l'anecdote, du candidat déchu au rachat de l'opérateur télécoms Voo.

Easyfairs rejoindra, du reste, plusieurs autres entreprises belges au sein du portefeuille de Cobepa. On peut citer ici les noms du géant wallon de la chaux Carmeuse et de la chaîne de boulangeries Le Pain Quotidien. Cobepa est également l'actionnaire principal de Smart SD, un distributeur belgo-néerlandais de solutions de sécurité, depuis le début de cette année.

Easyfairs et Éric Everard ont été assistés dans la transaction par la banque d'affaires JP Morgan, on l'a dit, et le cabinet d'avocats A&O Shearman. Les conseillers de Cobepa étaient Rothschild et White & Case.

Easyfairs
  • Propriétaire de huit halls d'exposition et 11e organisateur de salons au monde;
  • Chiffre d'affaires (2022-23): 194 millions € (+19%);
  • Excédent brut d'exploitation (ebitda): 35,6 millions (+25%);
  • Emplois: plus de 800;
  • Actionnariat: Cobepa, Inflexion et Éric Everard et son épouse, aux côtés du management.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.