Korys rejoint par 5 Belges réputés dans le fonds biotech OMX

MRM Technologies, dont on découvre ici sa filiale MRM Health et son CEO Sam Possemier, est le premier investissement belge réalisé par OMX Europe Venture Fund. ©Wouter Van Vooren

Créé par les familles Mérieux et Colruyt, le fonds OMX Europe Venture Fund aura désormais une forte assise belge avec la SFPI, PMV, Noshaq, De Eik et Quaestor.

Six institutionnels et fonds d'investissement parmi les principaux que compte la place belge viennent de créer la société holding OMXE Invest: trois publics, la Société Fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI), le fonds de participation flamand PMV et l'invest liégeois Noshaq; et trois privés: Korys Investment, le fonds lié à la famille Colruyt, le holding De Eik et le fonds Quaestor Biotech. Mais OMXE Invest n'a qu'une importance mineure dans l'actualité financière, ce qui compte est le projet qui, grâce à sa constitution, prend forme en arrière-plan. Car la nouvelle société holding sert en réalité à regrouper, pour des raisons techniques, les actionnaires belges d'OMX Europe Venture Fund, un fonds de private equity franco-belge dédié aux entreprises en croissance dans les sciences de la vie en Europe, en Israël et aux États-Unis.

À l'origine du fonds, on trouve Mérieux Equity Partners, un fonds de capital à risque créé à Lyon par la famille Mérieux, actionnaire de référence du groupe pharmaceutique BioMérieux. Ses responsables avaient pris langue il y a déjà quelque temps avec les Colruyt et leur fonds Korys Investment, en vue de réunir leurs forces pour créer un nouvel acteur de private equity de plus grande ampleur. Le projet avait pris forme il y a un an environ, avec le lancement de OMX Europe Venture Fund et d'un deuxième fonds aux États-Unis, avec une stratégie comparable et des participations croisées. Ses fondateurs avaient ensuite pris leur bâton de pèlerin pour attirer d'autres investisseurs dans l'aventure.

100
millions d'euros et de dollars
Le fonds OMX Europe a prévu de lever 100 millions d'euros, son fonds miroir américain 100 millions de dollars.

Du côté des Belges, on savait déjà que Noshaq y participerait aux côtés de Korys. On vient d'apprendre que la SFPI, PMV, De Eik et Quaestor Biotech les y ont rejoints. Si l'on se base sur le capital autorisé de la nouvelle structure, on peut en déduire que les Belges comptent abonder Mérieux Equity Partners à hauteur d'un maximum de 80 millions d'euros, dont 25 à 35 millions apportés par les trois investisseurs publics. A priori, les fondateurs misaient sur 100 millions d'euros pour OMX Europe Venture Fund et une centaine de millions de dollars pour le fonds parallèle aux États-Unis.

"Les membres de Mérieux Equity Partners ne sont pas que des financiers, mais ont un important vécu industriel."
Marc Foidart
COO de Noshaq

"Un excellent vecteur"

La réunion des familles Mérieux et Colruyt, et le recrutement de fonds belges d'expérience sont susceptibles de créer un cocktail détonant. "Les membres de Mérieux Equity Partners ne sont pas que des financiers, mais ont un important vécu industriel", souligne Marc Foidart, le COO de Noshaq qui siégera au comité stratégique du nouveau fonds au nom des trois actionnaires publics belges (qui agissent en syndicat).

"Ce fonds sera un excellent vecteur pour nous", commente Marc Foidart. "Pour trois raisons. Il s'engage à réinvestir dans notre écosystème; il nous donne accès à un flux d'opérations de qualité à l'international; il accordera une attention particulière à notre portefeuille d'entreprises quand celles-ci auront besoin de financement, tout en restant évidemment très sélectif." De la part d'un tel fonds, même un "non" à une levée de fonds peut s'avérer utile, ajoute-t-il, car les raisons du refus aideront l'entreprise concernée à corriger le tir et s'améliorer.

L'objectif est également d'irriguer l'écosystème construit dans la biotechnologie et les sciences de la vie aussi bien en Wallonie qu'en Flandre et au plan fédéral.

L'objectif est également d'irriguer l'écosystème construit dans la biotechnologie et les sciences de la vie aussi bien en Wallonie qu'en Flandre et au plan fédéral, ainsi que d'interconnecter ceux-ci avec l'écosystème développé par Mérieux autour de Lyon. La stratégie suivie par Noshaq pour attirer des centres de recherche dans sa région pourra également s'appliquer ici.

Diversification et rendement

Il y a par ailleurs aussi un objectif de diversification et de rendement, sachant que Mérieux Equity Partners a déjà fait ses preuves en matière de sélectivité et de gestion.

Dans le cas de Noshaq, enfin, on relèvera qu'il s'agit du 14ᵉ fonds dans lequel il investit, après l'avoir fait dans QBic, Andera Partners, Epimède, White et autres Biodiscovery. Une stratégie de fonds de fonds, qui a un important effet de levier et qui génère une dynamique ascensionnelle.

Concrètement, OMX Europe Venture Fund a déjà pris quelques participations, dont une en Belgique dans la biotech MRM Technologies. Son fonds miroir américain, basé à Boston, a également déjà réalisé plusieurs investissements. Les deux ciblent "des sociétés hautement innovantes et des plateformes de premier ordre au stade pré commercial ou commercial", des deux côtés de l'Atlantique, ainsi qu'on peut le lire sur le site du groupe français. Le fonds européen est géré par Mérieux Equity Partners avec le co-parrainage de Korys et de Mérieux Développement, l'actionnaire principal du premier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés