Publicité
Publicité

La cadence des fusions-acquisitions va ralentir

2022, année de chamboulement pour les financiers du private equity. Les prêteurs sont devenus plus sélectifs et les actifs compliqués plus difficiles à financer. De même, l'effet de levier, si cher aux fonds d'investissement, est désormais de plus en plus difficile à jouer.