La famille de Spoelberch seule à la barre de Verlinvest

Frédéric de Mevius, ancien directeur général de Verlinvest, aidera la famille de Spoelberch à trouver un nouveau CEO pour la société. ©Dieter Telemans

La famille de Mévius vend les 10% qu'elle détient dans la société d'investissement Verlinvest.

La famille de Spoelberch, actionnaire de référence d’AB InBev, se retrouve désormais seule à la barre de la société d’investissement Verlinvest. D’après nos sources, elle rachète la participation de la famille de Mévius (10%) suite au départ de Frédéric de Mévius, président du conseil d’administration.

Les deux familles actionnaires d’AB InBev ont fondé la société d’investissement en 1995. Frédéric de Mévius (60 ans) a occupé le poste de directeur général de Verlinvest jusqu’en 2012, pour devenir ensuite président du conseil. Il aidera la famille de Spoelberch à trouver un nouveau CEO pour la société. En 23 ans, Verlinvest est devenu un acteur aux multiples tentacules en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, dans les secteurs de l’alimentation et des boissons, mais également dans le commerce en ligne.

La famille de Mévius cède sa participation de 10% dans Verlinvest à la famille de Spoelberch.

L’objectif de Frédéric de Mévius et son cousin Philippe de Spoelberch, lorsqu’ils ont fondé Verlinvest en 1995? Rassembler les familles actionnaires d’AB InBev autour d’un nouveau projet "avec la discipline d’un fonds de private equity et la vision à long terme d’un holding", avait déclaré de Mévius. Frédéric de Mévius, ancien banquier, a constitué un portefeuille de participations dans de nombreux secteurs, avec cependant une prépondérance d’entreprises du secteur de l’alimentation et des boissons. Une de ses principales transactions fut la vente en 2007 de la société spécialisée en eaux, Vitamin Water, pour 4 milliards de dollars à Coca-Cola.

Verlinvest détient aujourd’hui des participations dans 26 entreprises sur trois continents et gère des actifs de plus de 1,6 milliard d’euros.

De Mévius quitte donc le navire après 23 ans. D’après nos sources, il compte se consacrer à la gestion de son domaine agricole et viticole La Falize. Après son départ et la vente de sa participation à la famille de Spoelberch, cette dernière aura le contrôle total sur Verlinvest. Elle détient aussi un peu plus de la moitié du capital du holding Cobepa.

Diversification

Verlinvest et Cobepa font partie des véhicules via lesquels les familles belges actionnaires de référence d’AB InBev diversifient leur patrimoine. Leurs tentacules s’étendent partout dans le monde, où elles détiennent des participations dans des dizaines d’entreprises. Elles sont également propriétaires de nombreux biens immobiliers, terrains et forêts. Parmi les autres véhicules, on trouve Adrien Invest, Patrinvest, Société familiale d’investissement (SFI), ou encore GDS Consult. Certains héritiers investissent aussi en leur nom propre. C’est le cas d’Alexandre Van Damme, qui a acquis une participation à titre personnel dans le club de football RSC Anderlecht.

Cobepa est très proche de Verlinvest. Six administrateurs siègent dans les deux holdings, qui ont une participation en commun: l’exploitant des Carrières du Hainaut.

La diversification n’a pas toujours tenu ses promesses. Par exemple, les investissements des familles dans UCB, mais surtout dans Fortis, ont tourné au fiasco.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect