La Gimv cède ses parts dans des cliniques françaises

Koen Dejonckheere, CEO de la Gimv. ©Dieter Telemans

La Gimv et UI Gestion sont entrés en négociations exclusives pour céder leur participation majoritaire dans le capital d'Almaviva Santé, cinquième groupe d’hospitalisation privée en France.

La Gimv et UI Gestion vont céder leur participation majoritaire dans le capital d'Almaviva Santé, cinquième groupe d’hospitalisation privée en France. Ils sont entrés en négociations exclusives avec une société européenne de "private equity", Antin Infrastructure Partners.

Fin 2013, alors qu’Almaviva s’était déjà développé jusqu’à former un groupe de sept cliniques privées, Gimv et UI Gestion ont acquis une participation majoritaire au capital du groupe. Aujourd’hui, Almaviva est devenu le cinquième groupe d’hospitalisation privée en France. Il gère 30 cliniques, dont 16 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et 14 en région parisienne. L’une des étapes clés de ce développement a été la fusion avec les cliniques Domus détenues par Sagesse Retraite Santé (SRS), précise la Gimv dans un communiqué.

0,75 euro par action

Actuellement, le groupe gère au total 2.700 lits, 190 blocs opératoires et salles d'examen, et emploie plus de 3.300 personnes ainsi que 1.100 médecins libéraux. En 2017, Almaviva devrait atteindre un chiffre d’affaires supérieur à 300 millions d’euros, soit plus du triple des 100 millions d’euros qu’il réalisait en 2012.

Au niveau financier, la société d’investissement de la Région flamande se borne à préciser que cet investissement a eu un effet positif sur la valeur des fonds propres au 30 juin 2017 d’environ 0,75 euro par action. Aucun autre détail ne sera divulgué sur cette opération prévient la Gimv. Sa clôture est prévue pour fin décembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content