Le chasseur de pépites londonien Stride séduit (encore) la famille Frère

La société londonienne avait présenté la CNP à la plateforme de vente en ligne de voitures d'occasion Cazoo, qui s'apprête désormais à entrer en Bourse.

Fondée par le Belge Fred Destin, la société a une nouvelle fois attiré la CNP dans le cadre d'un fonds à 100 millions de livres. D'autres Belges ont aussi participé à la levée.

Bis repetita pour Stride. La société londonienne de capital-risque fondée par le belge Fred Destin vient en effet de lever pour la deuxième fois quelque 100 millions de livres (115 millions d'euros environ) pour un de ses fonds. Objectif? Flairer puis investir dans les jeunes pépites de la City, mais aussi européennes vraisemblablement.

Rotation chez GBL

GBL a poursuivi, au cours du premier trimestre, la rotation de son portefeuille au travers de 792 millions d'euros de cessions - allégeant sa participation dans Holcim - et 650 millions d’investissements dans des actifs privés à plus fort potentiel de croissance. Le holding des Frère-Desmarais a vu son actif net réévalué croître de 2,9% sur les trois premiers mois de l'année (et de 32,9% en un an) pour atteindre 21 milliards.

Comme lors d'une première opération, l'on apprend que la Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP) de la famille Frère a de nouveau participé au tour de table. Et ce, avec l’objectif de renforcer son exposition à de nouveaux modèles d'affaires digitaux et de développer une certaine anticipation des grandes disruptions à attendre.

Mais l'ancrage belge est en réalité plus important encore "avec 20% du capital levé en provenance de Belgique", indique Fred Destin, diplômé de Solvay qui fut écolé chez JP Morgan par le désormais CEO d'AG Real Estate, Serge Fautré, jusqu'au déménagement de la salle des marchés à Londres – là, de l'autre côté de la Manche, il rejoindra notamment le poids lourd américain de l'investissement Accel (Facebook, Slack ou Spotify) pour le compte duquel il siègera au conseil Deliveroo par exemple.

"20% du capital levé proviennent de Belgique"
Fred Destin
Fondateur de Stride

L'on retrouve ainsi parmi les participants issus du plat pays de Stephane Kurgan, qui a un temps dirigé la société éditrice (King.com) du célèbre jeu mobile Candy Crush, au fonds de fonds August, où l'on retrouve un ancien de Sofina , en passant par Merifin Capital ou encore le family office basé à Bruxelles NXMH du milliardaire sud-coréen Kim Jung-ju.

Pour ce qui est des 80% restants, ils proviennent de fonds de fonds, d'institutionnels, de family offices et de particuliers. L'on citera parmi eux les fondateurs de la plateforme de vente en ligne de voitures d'occasion Cazoo, soutenue depuis ses débuts par la société londonienne aux airs un peu belges. Et pour cause, leur bébé se dirige actuellement vers la bourse, au grand plaisir de la CNP, puisque lors de la montée à bord de la société belge en mars 2020, l'entreprise valait moins de 1 milliard de dollars, là où elle en vaudrait désormais pas moins de 8,1.

Depuis avril dernier, la CNP est contrôlée non plus à 50-50, mais bien à 75% par la branche autour de Gérald Frère. Ce changement s'inscrit dans un mouvement plus large de rééquilibrage parmi les héritiers de feu Albert Frère, décédé fin 2018, qui a vu la branche autour de Ségolène Gallienne renforcer son contrôle, pour sa part, sur le holding coté GBL .

2
milliards d'euros
La CNP présente un actif net de près de deux milliards d'euros.

La CNP présente un actif net de près de deux milliards d'euros. On la retrouve aussi bien dans des sociétés non cotées telles que CLS dans l'exploitation de données satellitaires et Caffitaly dans les machines et capsules de café, que de sociétés cotées comme AKKA Technologies ou encore le deuxième groupe de télévision hexagonal M6   que son actionnaire majoritaire, RTL Group  , a récemment décidé de mettre en vente dans un mouvement de consolidation européen qui concerne aussi RTL Belgium.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés