Publicité
Publicité

Le leader belge des soins dentaires Dentius s'arme pour mieux croquer l'Europe

En près de dix ans, le groupe anversois a bien grandi à coups d'acquisitions et de lancement de nouveaux cabinets dentaires. Il est aujourd'hui leader chez nous, fort d'une cinquantaine d'implantations.

Les Meyer, descendants de la famille Louis-Dreyfus, entrent au capital de la chaîne de cabinets dentaires Dentius. Objectif? Soutenir sa croissance hors de Belgique.

Depuis sa fondation par trois dentistes en 2012, la stratégie poursuivie par Dentius est simple: reprendre des cabinets dentaires existants, tout en en développant d'autres de zéro en parallèle, en vue de construire un réseau de soins dentaires "de qualité, efficace et axé sur le patient".

76
cabinets dentaires
Dentius regroupe à ce jour quelque 76 cabinets dentaires, dont plus d'une cinquantaine en Belgique.

À la clé, le groupe anversois peut aujourd'hui se targuer de compter quelque 76 cabinets répartis entre la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique où il est, là, leader du marché fort de plus d'une cinquantaine d'implantations.

Sous sa houlette, les cabinets participants bénéficient d'économies d'échelle ainsi que d'un appui à la commercialisation notamment. De même, les dentistes se voient délestés de tâches annexes comme la comptabilité, la gestion du personnel ou encore les questions de planning.

Nouvel actionnaire

La formule n'est pas nouvelle puisque les néerlandais Dentconnect et Benedenti sont eux aussi actifs dans ce créneau (en Flandre), mais présente pour autant des perspectives de croissance intéressantes. Du moins, c'est là le pari fait par la famille Meyer, via le holding Florac, qui devient désormais actionnaire minoritaire du groupe à la suite d'une augmentation de capital intervenue fin juillet, a-t-on appris.

"Nous voyons beaucoup d'opportunités en France, marché au potentiel de croissance national"
Dentius

Objectif de l'opération? Permettre à Dentius de poursuivre sa stratégie de développement hors de Belgique en dupliquant le modèle qu'elle y déployé, entend-on, et ce, en particulier en France, "marché en développement rapide et au potentiel de croissance national", évoque le groupe. Les Pays-Bas et l'Allemagne sont également sur les radars.

Aucun détail financier n'a filtré quant à la transaction. Tout au plus sait-on que ce véhicule de l’une des branches de la famille Louis-Dreyfus, actionnaire historique du groupe de négoce du même nom, investit de l'ordre de 20 à 100 millions d'euros par dossier, avec une "capacité de mobiliser des ressources complémentaires très conséquentes".

Peu connu chez nous, l'on retrouve les Meyer, via Florac, au capital de la marque de vêtements de ski haut de gamme Fusalp, du leader mondial des solutions de contrôle d'accès électronique Salto Systems (où l'on retrouve également Sofina ), du groupe d’édition de bandes dessinées Delcourt, du producteur d’implants et d’instruments orthopédiques Marle ou encore du plus grand groupe indépendant d'urologie de la côte ouest américaine UPA.

Conservation des existants

Pour ce qui est des actionnaires existants de Dentius, conseillés dans l'opération par Kumulus, Baker McKenzie et Deloitte, ils resteront à bord, nous revient-il. Il en va là de l'administrateur délégué Pieter Lathouwers (ex-Bain & Company), du directeur pour la Belgique francophone Boris Bontemps (ex-JP Morgan), du CEO Ivan D'hauwe (ex-Baxter, C.R. Bard et Cerba Health Care) et du serial-investisseur flamand Amaury Hendrickx.

Présentant une longue carrière dans le monde du private equity, ce dernier est connu notamment pour être le co-fondateur et ancien actionnaire de la chaîne de hamburgers Ellis Gourmet Burger. En son nom, il s'est également investi dans le réseau d'entreprises funéraires Sereni, et dans Poule & Poulette, une chaîne de restauration "slow flood" qui propose des préparations à base de poulet.

En 2008, Amaury Hendrickx a contribué à l’acquisition par Merrill Lynch d’Integrated Dental Holdings (IDH), le plus grand groupe de cabinets dentaires au Royaume-Uni. Il a aidé le groupe à grandir de 175 à 300 cabinets. 

Le résumé

  • La famille Meyer, descendante de la famille Louis-Dreyfus, devient actionnaire minoritaire du groupe de cabinets dentaires anversois Dentius.
  • Objectif? Aider la société à exécuter sa stratégie de croissance internationale en France, mais aussi aux Pays-Bas et en Allemagne.
  • Créée en 2012, Dentius exploite à ce jour quelque 76 cliniques dentaires dans quatre pays.
  • Les actionnaires existants resteront à bord.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés