Publicité

Le roi de la découpe ouest flandrien repris par Ergon Capital

©BELGA

Après avoir bien grandi sous l'aile de la Gimv, le spécialiste prisé de l'industrie graphique et de l'emballage Summa est vendu au fonds de private equity né dans le giron de GBL.

Alors qu'elle annonçait plus tôt ce mois deux prises de participations de l'autre côté du Rhin (Klotter et WDM), la Gimv semble désormais aussi profiter de la période pour se désengager de certaines de ses sociétés, apprenait-on mercredi.

Après cinq ans à bord et au vu du solide trajet de croissance de l'actif – le chiffre d'affaires ayant doublé –, la société d'investissement flamande a, en effet, annoncé céder sa participation majoritaire dans Summa au fonds de private equity Ergon Capital.

Véritable poids lourd au niveau européen, l'entreprise ouest-flandrienne est spécialisée dans la découpe à destination de l'industrie graphique et de l'emballage. Permettant d'extraire des formes complexes de matériaux relativement durs, elle emploie aujourd'hui plus de 150 personnes s'activant sur des sites en Belgique (Gistel), au Royaume-Uni (Nottingham), aux États-Unis (région de Boston) et à Singapour.

26
millions d'euros
Les détails financiers de l'opération n'ont pas filtré, mais KBC Securities estime la plus-value pour la Gimv à quelque 26 millions d'euros.

Les détails financiers de l'opération n'ont pas filtré, mais KBC Securities estime la plus-value pour la Gimv à quelque 26 millions d'euros par rapport à la valorisation prudente de Summa dans son bilan, de même qu'en profite pour réitérer sa recommandation d'achat de l'action Gimv dans la foulée, quand Degroof Petercam l'a de son côté fait passer de "conserver" à "acheter".

En cause? "Cet accord souligne le succès de la stratégie de Gimv", explique l'analyste de la banque, Joren Van Aken. "Nous relevons donc notre objectif de cours de 55 à 58 euros, bon pour un potentiel de hausse de près de 10%. Avec le dividende annuel solide, bon pour un rendement de près de 5%, nous pensons qu'il existe désormais une opportunité d'entrée intéressante pour les investisseurs à long terme."

Pour ce qui est d'Ergon, l'opération signe le deuxième investissement en direct cette année après une première opération en voie de finalisation qu'est la montée à bord du groupe allemand aux 20 cabinets dentaires Fair Doctors. Un domaine où la Gimv est aussi active d'ailleurs, car elle a investi il ​​y a trois ans déjà dans la chaîne de soins dentaires GPNZ (Gesellschaft für Praxisnachfolge in der Zahnmedizin). Du reste, le fonds de private equity né dans le giron de GBL s'active actuellement à trouver des investisseurs pour son cinquième (et plus gros) fonds, qui devrait dépasser les 580 millions d'euros. Comme depuis le fonds IV, il est raisonnable de penser que les familles Frère et Desmarais resteront minoritaires parmi les investisseurs à bord du nouveau véhicule.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés