Les PME familiales pourront solliciter Econopolis et Alcopa

La société fondée par Geert Noels se fait fort de fédérer des investisseurs pour lever 40% des capitaux du nouveau fonds de private equity.

En pleine pandémie, le gestionnaire de fonds durables et le holding familial des Moorkens s'allient pour lancer un nouveau fonds dédié aux champions cachés.

Le paysage belge des fonds de private equity s'enrichit d'un nouvel élément: ACE Family Fund, qui sera doté d'ici la fin de l'année de quelque 100 millions d'euros de ressources, investira dans les entreprises familiales et les "champions cachés" dont les valeurs riment avec entrepreneuriat, innovation, excellence et long terme. Le nouveau fonds, qui revêtira la forme d'une Pricaf privée, vient d'être porté sur les fonts baptismaux par le gestionnaire d'actifs axé sur les tendances durables Econopolis et Alcopa, la société d'investissement de la famille Moorkens.

"Le Covid-19 signifie que les entreprises ont plus que jamais besoin d'un partenaire financier stable et coopératif", soulignent les deux partenaires dans un communiqué commun. "Nous voulons être ce partenaire pour les entreprises qui partagent nos valeurs, non pour le gain rapide, mais pour des projets durables." ACE Family Fund se distinguera d'ailleurs des fonds "classiques" par son désir d'investir sur le très long terme: "la plupart des fonds de private equity prennent des participations pour des horizons temporels assez courts. Ce ne sera pas notre cas", insiste Laurent-Paul Van Steirtegem, le directeur des investissements chez Alcopa. L'objectif sera-t-il donc d'investir pour plus de sept ans, terme maximum habituel de nombreux fonds? "Oui, pour nettement plus longtemps", répond-il, "ce qui correspond aussi à la pratique d'Alcopa elle-même."

"La plupart des fonds de private equity prennent des participations pour des horizons temporels assez courts. Ce ne sera pas notre cas."
Laurent-Paul Van Steirtegem
directeur des investissements, Alcopa

Le fonds ciblera des PME en forte croissance, et notamment celles susceptibles d'incarner des champions dans des marchés de niche – une spécificité du tissu entrepreneurial belge. Il n'y aura pas d'a priori sectoriel. "Nous serons agnostiques ès secteurs", précise Fred Janssens, le directeur des risques chez Econopolis qui souligne que nombre de sociétés familiales performantes sont peu connues du grand public. ACE s'adressera à des entreprises qui, "pour des raisons de taille ou de durée d'investissement, n'ont pas vocation à être participées par des fonds de private equity", ajoute Laurent-Paul Van Steirtegem. Les prises de participations pourront être minoritaires ou majoritaires.

"Nous serons agnostiques ès secteurs."
Fred Janssens
Chief risk officer, Econopolis

Deux groupes d'investisseurs

Alcopa s'est engagé à apporter 60 millions au fonds. Econopolis va, de son côté, fédérer une série d'investisseurs pour apporter les 40 autres millions. Il va prospecter du côté des institutionnels et des holdings familiaux en faisant fonctionner son réseau. Les managers d'Econopolis participeront aussi activement à la levée de capitaux via leur holding EPI BVBA, mais à un niveau qui restera modeste: moins de 5% des 40 millions, nous précise-t-on.

Au-delà de cette collaboration financière, Econopolis apportera à ACE Family Fund sa vision stratégique sur l'économie et l'accès à son réseau entrepreneurial, tandis qu'Alcopa lui apportera son expérience en private equity et dans la gestion à long terme d'entreprises familiales.

Fondé par l'économiste Geert Noels en 2009, Econopolis compte 25 collaborateurs et gère plus de 2 milliards d'euros d'actifs pour des institutions financières, des entrepreneurs, des familles et des particuliers. De son côté, au départ d'une activité de distribution de motos et de voitures, Alcopa est devenue au fil des ans une société d'investissement diversifiée, dont le bilan total atteint aujourd'hui 550 millions d'euros. En avril dernier, Alcopa a cédé 60% de ses activités automobiles au groupe espagnol Bergé Auto, pour rappel. Le holding des Moorkens figure par ailleurs depuis peu parmi les actionnaires d'Econopolis.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés