Un rendement à deux chiffres pour Quest for Growth

René Avonts, dirigeant effectif de Quest for Growth ©Emy Elleboog

La société d'investissement louvaniste surfe sur la hausse des marchés européens. Son portefeuille d'actions a pris 23% au premier trimestre 2015.

Les bourses européennes sont le terrain de jeu préféré de Quest for Growth. Le climat boursier favorable qui y régne, poussé notamment par le programme de rachat de la BCE, donne le sourire aux résultats trimestriels de la société d'investissement. Elle fait état pour les trois premiers mois de l'année d'un rendement sur fonds propres en hausse de 12,6 % par rapport au premier trimestre 2014.

Le bénéfice net du premier trimestre 2015 affiche quelque 13,8 millions d'euros, à 1,20 euro par action, contre un bénéfice de 3,3 millions d'euros 0,3 euro par action, sur la même période en 2014.

Le cours de l’action a clôturé le trimestre à 8,29 euros contre 7,61 la fin de l’exercice 2014. Fin mars, un dividende net par action de 0,70 euro. Compte tenu du dividende, la performance de l’action a atteint environ 18 % au cours du trimestre.

Aucune action du portefeuille de Quest for Growth n'a baissé

Les actions cotées contenues dans le portefeuille de Quest for Growth ont gonflé en moyenne d’environ 23 % au premier trimestre 2015, soit sensiblement plus que la hausse des indices boursiers européens. Aucune des actions en portefeuille n’a baissé. Le titre Melexis, en hausse de 46%, est la valeur la plus performante. Le premier trimestre a aussi vu l'arrivée de CFE dans le giron de Quest for Growth.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés