Cartamundi s'offre un acteur de poids aux États-Unis

©Frank Toussaint

Cartamundi, le géant belge spécialisé dans la production de cartes à jouer, n'a jamais caché ses rêves de croissance. Il s'offre ainsi United State Playing Card Company, un concurrent actif aux États-Unis et en Espagne. Si le montant de l'opération n'est pas précisé, le chiffre de 200 millions de dollars circule.

The United State Playing Card Company est, avec ses cartes à jouer "Bicycle", "Bee", "Hoyle" ou encore "Fournier", en quelque sorte le roi de Las Vegas, mais aussi d'Espagne. Désormais, il prendra des accents belges. L'acteur américain vient en effet de se faire racheter par le géant belge, Cartamundi. Le montant versé par le producteur de Turnhout n'est pas mentionné, mais "The Wall Street Journal" qui a dévoilé l'information cite le chiffre de plus de 200 millions de dollars. Cartamundi se targue, lui, tout au plus via cette opération de pouvoir renforcer sa présence sur le marché international.

200 millions de dollars.
montant
Cartamundi ne donne aucune précision sur le montant de l'opération, mais "The Wall Street Journal" cite le montant de 200 millions de dollars.

Créé en 1765, le Belge est déjà actif dans 185 pays avec 11 sites de production répartis en Belgique, bien sûr, mais aussi au Japon, en Inde, en Pologne, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Irlande, aux États-Unis d’Amérique et au Brésil.

"Les segments dans lesquels la société USPC est active complètent parfaitement ceux sur lesquels Cartamundi est actif. Cet investissement s’inscrit dans la concrétisation de la mission de Cartamundi, à savoir partager la magie des jeux de cartes avec les consommateurs du monde entier", indique Stefaan Mercks, CEO de Cartamundi.

Une étape logique

Il s'agit de l'opération la plus importante de l'entreprise depuis le décès de Chris Van Doorslaer fin 2017 et la reprise des rênes par Stefaan Mercks. Mais il est vrai qu'en 20 ans, Cartamundi a bien évolué quittant son statut de PME flamande pour devenir un acteur international qui produit notamment les cartes des jeux Uno, Pokemon et autres cartes à collectionner, mais est également bien implanté dans les casinos. Cette réputation lui a d'ailleurs valu en 2008 en Flandre le titre d'entreprise de l'année

Chris Van Doorslaer a dirigé 20 années durant le groupe Cartamundi. Il avait fait du groupe l'entreprise de l'année en 2008 avant de décrocher le titre de manager de l'année en 2015. ©Emy Elleboog

Comme Cartamundi, USPC est une référence mondiale en termes de cartes à jouer. Il appartenait jusqu'ici à la société cotée Newell Brands également propriétaire des marques d'un autre registre: Campingaz et Parker. Le chiffre d'affaires d'USPC avoisinait en 2018 les 112 millions de dollars. Ses deux sites de productions (Kentucky aux États-Unis et Alava en Espagne) emploient 350 personnes. A titre comparatif, notons que Cartamundi affichait l'an dernier 440 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 2.200 personnes.

Le groupe Cartamundi s'est donné pour ambition d'étendre sa couverture géographique via de nouveaux marchés, mais aussi de nouveaux canaux. Dans un communiqué, le groupe avance donc que cette acquisition est une étape logique. "USPC est un acteur de poids dans le segment en pleine expansion de l’art de la manipulation des cartes à jouer, du casino et des jeux de cartes. La fusion permettra d’accroître les effectifs en passant à plus de 2.500 travailleurs."

"La fusion permettra d’accroître les effectifs en passant à plus de 2.500 travailleurs."
Stefaan Merckx
CEO de Cartamundi


Les deux sociétés espèrent finaliser la transaction au cours de la seconde moitié de l'année après consultation des organes sociaux, mais aussi le feu vert des autorités compétentes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect