La Brasserie de Flône ouvre son nouveau testament

Le projet de brasserie de la coopérative de l'abbaye de Flône.

Une brasserie va être construite sur le site de l’abbaye de Flône à Amay, pour y rapatrier une partie de la production.

L’idée est née au coin du bar d’une fancy-fair de l’école en 2012: créer une bière pour financer certaines activités de l’Ecole des Dames de l’Instruction chrétienne à Amay. 400 litres pour un premier brassin, épuisés lors de la première fancy-fair! Depuis, l'idée s'est développée et structurée pour atteindre 300 hl produits par la brasserie de la Binchoise.

"Nous disposerons à Flône et à Binche d’une capacité maximale de 20.000 hl."
Emmanuel Radoux
Président du conseil d'administration de la coopérative

Depuis 2014, une ASBL veille au respect des trois piliers qui soutiennent le projet: aider le bien-être des élèves au sein de l’école, entretenir le patrimoine de l’abbaye et inoculer l’esprit d’entreprise au sein des élèves. En 2018, une coopérative a été lancée dans le cadre d’une première levée de fonds de 150.000 euros, avec pour objectif de construire une brasserie sur le site même de l’abbaye.

Ce bâtiment sortira de terre en 2021, année du centenaire de l’école, sous l’égide de la congrégation des Dames de l’Instruction. L’abbaye a octroyé un bail emphytéotique à la coopérative pour y construire le nouveau bâtiment aux confins de l’enceinte historique. L’investissement de quelque 550.000 euros sera financé sur fonds propres grâce à l’appel de fonds mais aussi à un apport en capital de Noshaq et de la Sowescom, l’outil financier de la Région wallonne pour les coopératives. Le solde viendra par endettement auprès de Belfius et de Noshaq.

Relifting

La nouvelle brasserie, qui générera deux emplois à court terme, produira deux bières (la blonde, la Béthanie et la triple, l’Orjo) en bouteilles de 75 cl et en fût. La production en bouteilles de 33 cl restera à la brasserie de La Binchoise. L’objectif est évidemment d’augmenter la production actuelle de 300 hl. "Globalement, nous disposerons à Flône et à Binche d’une capacité maximale de 20.000 hl. On a donc de quoi voir venir", remarque Emmanuel Radoux, président du conseil d’administration de la coopérative. L’objectif est d’arriver à 400 hl en 2020 et 700 hl en 2021.

Des contrats ont été conclus avec les centrales d’achat de Delhaize et des groupes Mestdagh et Cora pour diffuser la bière en Wallonie et à Bruxelles.

Avant d’en arriver là, la coopérative développe son réseau commercial. Outre les points de vente locaux, des contrats ont été conclus avec les centrales d’achat de Delhaize et des groupes Mestdagh et Cora pour diffuser la bière en Wallonie et à Bruxelles.

Malgré l’investissement consenti, la coopérative devrait revenir rapidement au break-even. "Pour l’instant, nous sommes à l’équilibre puisque chaque hectolitre produit est vendu avec une marge. La production propre nous permettra d’accroître cette marge pour couvrir cet investissement", précise Pascal Erpicum. La démarche commerciale s’accompagne d’un relifting des étiquettes des deux bières.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés