Le CEO d'Unilever Paul Polman laisse sa place à Alan Jope

©Bloomberg

Paul Polman, l'homme à la tête d'Unilever depuis 10 ans, quittera ses fonctions fin décembre. Il sera remplacé par Alan Jope, déjà actif dans l'entreprise puisqu'il gère la division "hygiène personnelle" du groupe.

Il était à la tête d'Unilever depuis 10 ans. Paul Polman, le CEO du géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques, tire sa révérence. Un départ à la retraite, dit-on. Il quittera ses fonctions fin décembre et sera remplacé dès le 1er janvier par Alan Jope, qui gérait jusqu'ici la division "hygiène personnelle" du groupe. Polman ne quittera pas immédiatement Unilever, il accompagnera la transition pendant le premier semestre 2019.

"Unilever a annoncé aujourd'hui (jeudi) que le PDG Paul Polman a décidé de quitter l'entreprise. Alan Jope, actuel président de la branche 'Hygiène personnelle', a été nommé pour le poste, effectif en janvier 2019", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Il se retire tout juste deux mois après avoir renoncé à faire d'Unilever une entreprise 100% néerlandaise. Le groupe souhaitait en effet déplacer son siège de Londres vers Rotterdam, et ainsi mettre fin à sa double nationalité. Mais sous la pression des actionnaires britanniques, le projet avait pris l'eau et le conseil d'administration avait été forcé de faire machine arrière. La question de l'avenir du CEO s'était alors posée, certains observateurs estimant qu'il était sur un siège éjectable. Ils considéraient que face à cette situation qualifiée d'"humiliante", le conseil lui trouverait d'ici peu un successeur.

Des rumeurs circulaient déjà depuis un certain temps sur la fin du mandat de Polman, à la barre depuis 2009. Lui-même a déjà indiqué souhaiter voir un successeur nommer en interne alors que la presse britannique indiquait l'an dernier qu'un chasseur de têtes avait été engagé pour trouver le futur CEO.

Alan Jope, 54 ans, chef de la plus grande division d'Unilever et bientôt CEO du groupe, a été sélectionné à l'issue d'un "processus de sélection rigoureux et ambitieux", a indiqué Unilever.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content