Le tabac encrasse bien plus les artères que le cannabis

©AFP

Une étude constate un fort lien entre l'exposition au tabac et l'apparition de plaques dans les artères coronaires et abdominales. En revanche, chez les fumeurs de cannabis qui n'avaient jamais touché au tabac, un tel lien n'a pas pu être mis en évidence.

Ce n’est pas le cannabis qui encrasse les artères mais bien plus le tabac que bon nombre des fumeurs de cette substance y ajoutent. C’est le constat d’une étude de l’université de Berne, publiée dans la revue Addiction. Il est connu de longue date que le tabac est responsable de la formation de plaques d’athérome — ou athérosclérose — dans les artères coronaires notamment. Le rôle du cannabis en revanche était encore controversé.

Les données provenant de l’étude Cardia qui suit depuis 1985 l’évolution de l’athérosclérose chez plus de 5.000 jeunes adultes aux Etats-Unis ont été analysées. Comme attendu, les scientifiques ont constaté un fort lien entre l’exposition au tabac et l’apparition de plaques dans les artères coronaires et abdominales. En revanche, chez les fumeurs de cannabis qui n’avaient jamais touché au tabac, un tel lien n’a pas pu être mis en évidence.

Selon les auteurs, une consommation fréquente de cannabis n’a qu’une faible influence sur l’athérosclérose. Une précédente étude sur le même collectif avait déjà montré que le cannabis n’est pas associé à l’infarctus. En revanche, lorsque l’on ajoute du tabac au cannabis, les effets néfastes ne sont pas à sous-estimer, conclut le Pr Auer.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content