Les 10 tendances de consommation qui vont marquer 2020

Plus qu'avant, le consommateur va s'aider de robots cette année pour effectuer des tâches jadis réservées à l'homme. ©EPA

Recherche de confort et contrôle personnel: ce sont les deux leitmotivs du consommateur pour 2020, selon les recherches réalisées par le fournisseur d'études de marché Euromonitor International.

Quelles sont les tendances de consommation mondiales qui vont impacter l’ensemble des secteurs en 2020? Les spécialistes du fournisseur d’études de marché Euromonitor International ont identifié les dix principaux mouvements qu’on devrait observer cette année. Le rapport qu’il vient de publier à ce sujet permettra à chacun de se faire une idée de l’évolution des valeurs et des comportements de consommation, pour mieux prévoir ou anticiper les ruptures ("disruptions") à venir dans les affaires.

Deux thématiques transparaissent à travers les dix tendances retenues par Euromonitor International: la recherche de confort et le contrôle personnel. Les consommateurs sont mus par ces deux désirs parfois en conflit, parfois complémentaires. "Les consommateurs devront trouver un équilibre entre les deux, ce qui ne sera pas toujours facile", relève le bureau. Pour plus de détails, on pourra se rendre sur le site d'Euromonitor international.

1. Au-delà de l’humain

Les consommateurs commencent à adopter des robots et à recourir à des robots et à d’autres formes d’intelligence artificielle pour effectuer une série de tâches traditionnellement faites par l’homme. L’objectif est d’élever notre niveau de bien-être et de confort. Une des conséquences est que "la génération alpha ne distinguera plus le digital du physique", souligne Euromonitor International.

2. Le consommateur veut un mode de transport flexible et personnalisé

À travers les villes congestionnées, les consommateurs recourent à une série d’apps pour identifier le meilleur chemin entre deux points, que ce soit par train, en vélo électrique, en taxi, en hélicoptère s’il le faut, ou en combinant plusieurs modes de transport. Ils se concoctent leurs solutions personnalisées dans un univers à forte démographie où l’utilisation de la voiture n’est plus le premier choix.

3. Il souhaite recevoir plus de contenu en moins de temps

"Glisser, cliquer et faire dérouler sont désormais les principaux réflexes quand on cherche de l’information", selon le rapport. Le consommateur veut des réponses dans les secondes. Il a la même capacité de traiter les infos qu’avant, mais en reçoit davantage et doit donc identifier rapidement les passages les plus relevants.

4. Il désire une expérience sur mesure, mais à quel coût ?

Les consommateurs attendent des marques qu’elles développent des produits et services sur mesure pour eux, détaille le rapport. Pour y parvenir, les compagnies investissent dans des algorithmes et des méthodes de récoltes de données, ce qui leur permet d’affiner leurs approches de marketing. Cette tendance à la "personnalisation privée" entraîne de nouveaux avantages (le consommateur va moins rechercher d’autres options) et de nouveaux inconvénients (il va se montrer plus soucieux de ce qu’on fait de ses données).

5. Il n’est plus jamais nécessaire de quitter la maison

"Pour la première fois, les consommateurs ne souhaitent pas quitter leur domicile et n’en ont pas besoin", souligne Euromonitor International. Car la maison est devenue multifonctionnelle: on peut tout à la fois y travailler, s’y distraire, y faire de l’exercice et y commander ses achats. Et en période d’incertitude politique, sociale et économique, le confort du domicile offre un espace protégé où l’on n’est plus distrait par le monde extérieur.

6. Le monde s’ouvre à de nouvelles compétences

Les marques commencent à répondre aux besoins des individus souffrant de handicap physique ou mental. Il y a là tout un potentiel pour un "business model" inclusif pour tous. Cela ouvre un vaste espace pour le lancement de produits et services accessibles à tous avec, à la clé, la réduction des préjudices dus à la diversité ou à la différence.

7. Nous voulons retourner à nos racines

On est à la fois fier du pays, de la région ou du village d’où l’on vient et de se sentir citoyen du monde. Déjà à l’œuvre ces dernières années, cette tendance devrait se renforcer en 2020. Les multinationales s’efforcent de trouver des réponses appropriées à ces désirs apparemment antagonistes en adaptant leurs produits aux goûts et préférences locaux tout en préservant leur identité centrale. Si elles y parviennent, elles pourront renforcer la loyauté de leurs clients, selon le rapport.

8. On souhaite mieux utiliser les ressources

On assiste au développement d’entreprises et d’affaires circulaires qui offrent plus avec moins grâce au partage, à la réutilisation, au re-remplissage et au recours à la location plutôt qu’à l’achat. Les préoccupations liées à l’environnement tirent cette tendance qui amène à la "Révolution par la réutilisation". C’est surtout le fait des jeunes générations, qui donnent la priorité à l’expérience plutôt qu’à la possession.

9. Le consommateur lutte pour un air propre

Dans le sillage de la tendance précédente, l’attention croissante accordée au bien-être personnel et à l’environnement place la qualité de l’air et la question climatique sous le feu des projecteurs. La pression monte sur les gouvernements pour qu’ils intensifient la lutte contre le réchauffement climatique. Un certain activisme apparaît chez les consommateurs, avec la montée du mouvement vegan, de l’aversion aux voyages… Des marques se positionnent pour cibler les consommateurs écolo-conscients.

10. Le consommateur se concentre sur le bien-être psychique

On fait plus attention à soi, au bien-être psychique et mental. Il faut savoir qu’un adulte sur quatre dans le monde souffre d’anxiété, mais que la moitié d’entre eux seulement reçoit un traitement contre ce mal. Les produits soi-disant de relaxation comme l’alcool et les cigarettes voient leur consommation diminuer. Les consommateurs cherchent à les remplacer par des produits à l’efficacité démontrée pour lutter contre les effets physiologiques du stress, de l’angoisse et de l’insomnie. "L’avenir de la socialisation sera redessiné", conclut Euromonitor International.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n