Douwe Egberts ferme Grimbergen: 274 emplois menacés

©BELGA

Le groupe va fermer son usine de production de café à Grimbergen. Pas moins de 274 emplois sont menacés.

Jacobs Douwe Egberts a annoncé son intention de fermer son site de production de café à Grimbergen. Au total, 274 emplois sont menacés sur les 464 que compte encore l'entreprise.

"Cette annonce rentre dans le cadre de la stratégie du groupe d'optimiser ses capacités de production et de distribution et vise à établir un réseau d'approvisionnement plus adapté aux besoins en constante évolution des consommateurs et clients", a précisé l'entreprise dans un communiqué. Après analyse des différentes unités, la direction a décidé de miser sur de grands volumes ou des volumes spécialisés. Or Grimbergen ne correspond ni à l'un, ni à l'autre.

"Si l'intention proposée était confirmée, elle aurait un impact significatif sur le personnel du site de Grimbergen. C'est pourquoi aucune décision définitive ne sera prise avant la fin du processus de consultation détaillé qui a débuté ce jeudi matin avec le conseil d'entreprise", a ajouté le groupe qui dit vouloir "donner la priorité à l'information et au dialogue avec les 274 collaborateurs potentiellement affectés".

L'arrêt de la production de café Douwe Egberts sur le site de Grimbergen est un coup de massue pour le personnel, indique Luc Debaets, ACV. "Nous tenterons de sauver ce qui pourra l'être. Cela ne sera absolument pas facile, mais nous allons essayer de convaincre la direction de retirer sa décision. Si cela ne fonctionne pas, nous tenterons de négocier un bon plan social pour les travailleurs qui seront licenciés",

La production devrait être arrêtée en 2017. Environ deux cents personnes, non liées à la production (comptables, responsables, ...), pourraient préserver leur emploi. Selon le syndicat chrétien des employés, la direction tenterait de leur trouver un bâtiment à 5 ou 10 km de distance, toujours selon le syndicaliste.

Douwe Egberts produit à Grimbergen principalement les dosettes Senseo. Mais d'année en année, le groupe fait face à la concurrence d'autres marques dans le secteur des dosettes. Les coûts salariaux belges sont aussi pointés du doigt. 

En 2014, Douwe Egberts avait déjà supprimé 77 emplois sur les 575 du site à cause de la baisse des volumes de production. Une restructuration qui touchait aussi les activités d'Utrecht, aux Pays-Bas. Lire ici notre article du 12 avril 2014.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés