Le doute s'installe autour de l'offre sur Ontex

©Lieven Van Assche

Depuis l'annonce, le 9 juillet, d'une offre indicative de PAI Partners sur Ontex au prix de 27,5 euros le titre, c'est le silence radio. Un silence qui distille le doute auprès de certains investisseurs. Hier, l'action affichait une décote de 14% par rapport au prix de l'offre.

L’attente commence à être longue et, au regard de l’évolution récente du cours de Bourse, une certaine inquiétude semble poindre dans le chef d'actionnaires d’Ontex .

Et on peut les comprendre. Depuis l’annonce, le 9 juillet dernier, d’une offre non-sollicitée émanant de PAI Partners au prix de 27,50 euros par action plus aucune information sensible n’a filtré sur le sujet.

Lors de la publication de ses résultats semestriels le 26 juillet, le spécialiste des produits d’hygiène personnelle jetables s’est contenté de rappeler que son conseil d’administration n’avait pas recommandé l’offre de PAI mais qu’il avait autorisé le groupe français à procéder à une "due diligence". Cet examen approfondi des comptes était toujours en cours fin juillet. "Il ne peut y avoir aucune certitude qu’une offre soit déposée, ni sur son prix éventuel, ni sur le fait qu’elle soit soutenue ou non par le conseil d’administration" soulignait encore Ontex dans son communiqué.

Après avoir touché un plus haut de 27,46 euros le jour de l’annonce de l’offre, le cours de l’action s’est ensuite stabilisé autour de 26 euros avant de s’étioler depuis début août pour clôturer à 23,56 euros mardi, soit une décote de 14% par rapport au prix de l’offre potentielle. Aujourd'hui, le titre reprend un peu des couleurs avec une hausse de 1,3% à 23,86 euros en fin de matinée.

La proposition de PAI a-t-elle du plomb dans l’aile? L’examen détaillé des comptes prend-il plus de temps que prévu en cette période de vacances? L’attente est longue et le doute fait son œuvre.

©L'Echo

"Shorteurs" et analystes

L’annonce de l’offre de PAI Partners a provoqué des sueurs froides auprès des vendeurs à découvert qui spéculaient sur une baisse de l’action. Ils espéraient continuer à faire leur miel avec Ontex qui était la valeur belge la plus "shortée" du moment avec une position globale représentant 9,03% du capital. Certains ont depuis abandonné la partie ou réduit leurs ambitions. Mais cinq fonds spéculatifs totalisant 4,85% du capital continuent de miser sur un repli du titre.

Du côté des analystes financiers, la situation est la suivante. Huit recommandent un achat, cinq conseillent de conserver le titre et deux de le vendre. L’objectif de cours moyen atteint 26,28 euros. On notera que cinq d’entre eux tablent sur un cours supérieur au prix indicatif de PAI. Le plus optimiste est le broker Equita SIM avec 32 euros, ING table sur 31,44 euros et trois autres sur 28 euros.

Semestre faible

Au niveau des résultats, le premier semestre s’est, comme prévu, révélé assez faible pour Ontex qui doit faire face à une concurrence accrue, des matières premières plus chères, des taux de change défavorables sans compter les difficultés rencontrées au Brésil. Le chiffre d’affaires s’est contracté de 3% à 1,13 milliard d’euros. La baisse s’est révélée plus sensible encore au deuxième trimestre (-6,6%). Pour sa part, l’Ebitda des six premiers mois a chuté de 18,7% à 117,7 millions d’euros la marge passant de 12,4% à 10,4% d'une année à l'autre. Quant au bénéfice, il suit le même mouvement (-19,2%) à 50,6 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content