Les fêtes de fin d'année s'achètent en ligne

©n

L'association des commerces en ligne entrevoit pour le mois de décembre une progression de 25% du chiffre d'affaires des acteurs.

Les achats en ligne devraient pour la période de fêtes connaître de nouveaux records. BeCommerce, l’association belge des commerçants en ligne, table entre le 2 et le 30 décembre sur un chiffre d'affaires en hausse de 25% à 270 millions d'euros. Le chiffre global de l'année devrait atteindre 1,98 milliard d'euros.

"Créé outre-Atlantique, le Cyber Monday, l’un des meilleurs jours de vente pour le commerce en ligne, tombe, cette année, le 2 décembre. On estime, d’ores et déjà, que le chiffre d’affaires mondial du Cyber Monday dépassera les 2,27 milliards de dollars. Ce phénomène ne touche pas seulement les Etats-Unis mais également la Belgique", apprend-on à la lecture d'un communiqué.

Selon un sondage de l'association auprès de 262 e-shops (80% du marché belge) s'attendent sur la période de fin d'année à réaliser 16,09% de leur chiffre d'affaires annuel.

" Nos ventes online augmentent de plus de 100% ", constate Frederik Wybo, IT & E-commerce manager chez Torfs.be. "Les consommateurs n’hésitent plus à acheter des chaussures en ligne et les retours faciles et gratuits stimulent les cyberachats. Commander vite, quand et d’où l’on veut, sans déplacement et sans perte de temps, sont des atouts qui profitent aux e-marchants."

Dans le palmarès des meilleures ventes attendues,

les articles de mode et les accessoires (40,91%),

→ le multimédia et l’électronique (34,09%),

→ les jouets (27,27%),

→ les cosmétiques (22,73),

→ les accessoires de cuisine (18,18%),

→ les fournitures pour la maison (15,91%),

→ les objets de décoration (13,64%).

 

" Malgré la crise économique et une diminution de la confiance des consommateurs, on constate que la vente en ligne se porte bien", remarque Patricia Ceysens, présidente de BeCommerce. "Cependant, la Belgique est en retard par rapport à ses pays voisins, la vente en ligne a donc encore des belles perspectives de croissance qui devraient profiter aux entreprises belges. Cependant, si elles ne prennent pas d’initiatives dans ce domaine, des entreprises étrangères mettront rapidement la main sur notre secteur du commerce en ligne…"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés