Publicité
Publicité

Les "shorteurs" enfoncent Ontex après une note de Barclays

La direction d'Ontex doit présenter un plan stratégique d'ici juin. ©AFP

Barclays n'est plus fan d'Ontex, mais conseille toutefois de conserver la valeur. Les vendeurs à découvert en ont profité pour accentuer la chute du titre.

Il suffit qu’un broker baisse sa recommandation et son objectif de cours sur Ontex pour que les "shorteurs" se ruent sur l’aubaine et enfoncent le titre qui a dévissé jusqu’à 10% en matinée, à 8,67 euros, pas très loin de son plus bas historique. On le sait, l’action du producteur de produits d’hygiène personnelle (essentiellement des langes) est la cible belge préférée de ces spéculateurs à la baisse. Quatre fonds possèdent ainsi 3% du total du capital d’Ontex.

-10%
L'action Ontex a chuté de 10% ce mardi matin sur Euronext Bruxelles.

Pourtant Barclays, le broker en question, n’est même pas passé à la vente sur le titre. Il conseille tout simplement de le conserver en portefeuille alors que, jusqu’ici, il recommandait son achat. Son objectif de cours a été réduit de 31%, à 9,7 euros.

Quatre obstacles

Pourquoi un tel revirement? Iain Simpson rappelle que c’est en mai 2020 que son rating est passé à "acheter", car il s’attendait à voir le groupe profiter d’une déflation pour les prix des matières premières. Bien que ce phénomène ait bien eu lieu, il a toutefois été largement compensé par des pertes de contrats en Europe.

"En outre, nous tablions sur le fait qu’Ontex profiterait de la faiblesse économique avec des clients qui se tourneraient vers des marques de distributeurs, or les consommateurs ont plutôt délaissés le hard discount."

Pour l’année en cours, il identifie quatre obstacles comme autant de défis qui vont se mettre en travers de la route du groupe. Un. Une hausse des prix des matières premières, particulièrement au second semestre. Deux. La poursuite de la perte de contrats en Europe, la région du monde où il réalise sa marge la plus élevée. Trois. La baisse des naissances en Europe due au Covid-19. Quatre. Comme on l’a dit plus haut, une clientèle qui délaisse les magasins de hard-discount.

"Ontex dispose d’un espace pour créer une valeur significative pour les actionnaires dans les années à venir (...)."
Iain Simpson
Analyste financier chez Barclays

Nouvelle stratégie

Cela dit, on peut s’étonner du timing de la note publiée par Barclays dans la mesure où l’on attend, d’ici juin, le plan stratégique concocté par la nouvelle CEO. Un plan qui doit fixer les priorités pour "ramener Ontex sur la voie de la croissance, des marges durables et d'une génération de cash avec une structure financière solide", dixit la société dans son communiqué détaillant ses résultats annuels de 2020.

L’analyste de Barclays reconnaît que la nouvelle équipe de direction offre à Ontex l’opportunité de tourner la page d’années de sous-performance opérationnelle et boursière. "Ontex dispose d’un espace pour créer une valeur significative pour les actionnaires dans les années à venir via une redéfinition rigoureuse de son empreinte géographique et de sa structure des coûts."

Et donc au bout du compte, Iain Simpson valorise Ontex avec une décote de 55% par rapport à ses concurrents (contre 45% avant) pour refléter l’endettement (3,8 fois l’ebitda) et les incertitudes sur l’efficacité opérationnelle.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés