Moisson de bons résultats pour les firmes américaines

Reuters

Yahoo!, Intel et IBM, qui ont publié leurs résultats après bourse ce mardi, présentent tous des bénéfices supérieurs aux attentes. Petit tour d'horizon de ces sociétés américaines qui débutent 2012 en fanfare...

Le groupe internet américain Yahoo! a publié mardi dans la soirée un bénéfice meilleur que prévu, en hausse de 28% à 286 millions de dollars, assorti d'un chiffre d'affaires en légère progression.
Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'établit à 24 cents, alors que les analystes n'en attendaient que 17. Le chiffre d'affaires, en hausse de 1% à 1,22 milliard de dollars, dépasse également les attentes puisque le marché tablait sur une érosion.

Le groupe informatique américain IBM affiche lui un bénéfice net en hausse de 7% sur un an à 3,1 milliards de dollars, meilleur qu'attendu, accompagné d'un chiffre d'affaires quasi stable et très légèrement en deçà des attentes.
Par action le bénéfice net hors éléments exceptionnels ressort à 2,78 dollars alors que les analystes tablaient en moyenne sur 2,65 dollars. Le chiffre d'affaires est ressorti à 24,7 milliards de dollars contre des prévisions à 24,8 milliards de dollars.

Toujours après bourse, Intel, le numéro un mondial des microprocesseurs, a publiéun bénéfice net en baisse de 13% à 2,7 milliards de dollars pour le premier trimestre, meilleur mais meilleur qu'attendu.
Par action, le bénéfice net ressort à 53 cents alors que les analystes tablaient en moyenne sur 50 cents. Le chiffre d'affaires est resté quasi stable à 12,9 milliards de dollars, très légèrement au-dessus des prévisions des analystes (12,84 milliards).

Le géant des boissons sans alcool, Coca Cola, a annoncé mardi un bénéfice net en hausse de 8% au premier trimestre 2012, légèrement mieux qu'attendu par les analystes, à 2,05 milliards de dollars.
Rapporté par action, le bénéfice net a atteint 0,89 dollar contre 0,87 dollar attendu par les analystes. Le chiffre d'affaires a atteint de son côté 11,137 milliards de dollars, en hausse de 6%, une performance là-aussi légèrement supérieure aux attentes.

Le groupe d'Atlanta (Georgie, Est des Etats-Unis) indique avoir enregistré une hausse de 5% en volume de ses ventes mondiales, les pays émergents tirant une nouvelle fois cette croissance avec plus de 20% de hausse en Inde, plus de 9% en Chine et plus de 4% au Brésil.
Cette hausse est en revanche restée limitée à 2% en Amérique du nord, mais le groupe s'est félicité, dans un communiqué d'une solide croissance en volume dans toutes les régions du monde.

En Europe, la croissance des ventes en volume a été tirée notamment par l'Espagne, qui se débat pourtant dans une grave crise économique, avec une hausse de 6% dans ce pays contre seulement 3% en Allemagne, locomotive de la zone euro.
Coca Cola a également annoncé un résultat opérationnel en hausse de 10% par rapport au premier trimestre 2011 à 2,509 milliards de dollars.

"Nos résultats au premier trimestre soulignent la résistance du groupe Coca Cola et une croissance à long terme axée sur la qualité dans toutes les régions du globe", s'est félicité le PDG du géant américain, Muhtar Kent, cité dans ce communiqué.

De son côté, le groupe de pharmacie et d'hygiène Johnson & Johnson a publié mardi un bénéfice net en hausse de 12,5% à 3,91 milliards de dollars, mais assorti d'une érosion du chiffre d'affaires.
Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice revient à 1,37 dollar, alors que les analystes attendaient 1,35 dollars. Mais le chiffre d'affaires, s'affiche en reflux de 0,2% à 16,1 milliards de dollars, alors que les investisseurs avaient tablé sur une légère progression à 16,24 milliards.

La finance reprend des couleurs

La banque d'affaires américaine Goldman Sachs a annoncé mardi avoir dégagé un bénéfice net de 2,08 milliards de dollars au premier trimestre, plus que doublé par rapport à la même période de l'an dernier qui avait été marquée par un dividende exceptionnel, et supérieur aux attentes.
Par action et hors exceptionnels, le bénéfice atteint 3,92 dollars, alors que le marché tablait en moyenne sur 3,55 dollars. Le chiffre d'affaires a en revanche reculé de 16%, à 9,95 milliards de dollars, un chiffre légèrement supérieur aux attentes (9,45 milliards).

Enfin, le groupe publicitaire Omnicom a dépassé les attentes du marché au premier trimestre, où son bénéfice net est ressorti stable comparé à un an plus tôt et où sa croissance a été tirée notamment par ses activités à l'international.

Selon des résultats publiés mardi, le bénéfice net a atteint 200,1 millions de dollars, contre 199,9 millions un an plus tôt.
Le bénéfice par action est ressorti à 0,72 dollar, mieux que prévu par le marché qui s'attendait à un chiffre inchangé par rapport à l'an dernier (0,69 dollar).
Le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 3,307 milliards de dollars, plus qu'attendu par le marché qui tablait sur 3,29 milliards, et le bénéfice d'exploitation a augmenté de 12,5% à 362,2 millions de dollars.

La croissance a été particulièrement forte à l'international, où le chiffre d'affaires du groupe a crû de 5,9% à 1,588 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires domestique affiche une hausse moins importante, de 4% à 1,719 milliard.

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés