Procter & Gamble dépasse les attentes, mais reste prudent

©Bloomberg

Le résultat est en repli mais dépasse néanmoins les prévisions du marché.

Le groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble a publié vendredi un bénéfice net en hausse de 15%, meilleur que prévu, au quatrième trimestre de son exercice décalé, grâce à une augmentation de ses ventes.

Le bénéfice net a atteint 2,51 milliards de dollars. Hors exceptionnels et par action, il s'élève à 84 cents, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 82 cents.

Le chiffre d'affaires a progressé de 10% à 20,9 milliards de dollars, aidé par des prix de vente en hausse et un effet de change favorable. C'est légèrement au-dessus des prévisions de Wall Street, qui se situaient à 20,63 milliards.

L'effet de change favorable a contribué pour 5% dans la croissance des ventes, et la hausse de ses prix de 3%, détaille le groupe, qui a aussi tiré profit d'une chute de ses impôts.
"Nous sommes satisfaits de cette performance", a commenté le PDG du groupe Bob Mc Donald, cité dans le communiqué. "Nous avons enregistré une croissance organique de nos ventes de 5% (...) malgré un environnement difficile", poursuit-il.

Sur l'ensemble de son exercice 2010/11 clos au 30 juin, le fabricant des rasoirs Gillette a toutefois vu son bénéfice net reculer de 7% à 11,79 milliards de dollars. En revanche, il a enregistré une progression de 5% de ses ventes annuelles à 82,55 milliards de dollars, c'est mieux que les 82,32 milliards de dollars attendus.

En dépit de ces résultats "satisfaisants", Procter & Gamble s'est montré prudent en dévoilant notamment desprévisions inférieures aux attentes pour le premier trimestre 2011/12 (juillet, août et septembre), qui vient de commencer.

Il table sur un bénéfice courant par action (BPA) compris entre 1 et 1,04 dollar pour des ventes en hausse de 6 à 9%, alors que les analystes s'attendaient plutôt à un BPA de 1,14 dollar.

Sur l'ensemble de l'exercice, le bénéfice courant par action est attendu entre 4,17 et 4,33 dollars. Les analystes tablaient sur 4,26 dollars. Les ventes, elles, devraient progresser de 5 à 9%.

Le dernier trimestre 2010/11 a été marqué par une progression des ventes dans toutes les catégories de produits du fabricant des shampooings Pantène et des couches Pampers, en raison d'une hausse des volumes de vente et aussi d'une politique d'augmentation des prix.

Les ventes des produits de lessives et produits de ménage, catégorie vedette, ont progressé de 11% à 6,1 milliards de dollars, celles des soins pour bébés de 14% à 4,1 milliards de dollars.

Les ventes des produits de beauté, deuxième plus gros poste de recettes, ont augmenté de 7% à 5,1 milliards de dollars, dopées par les taux de change et un relèvement des prix.

Le chiffre d'affaires des produits de toilette ou de soins d'hygiène personnelle a progressé de 7% à 2,1 milliards de dollars, celui des produits de santé et des dentifrices de 12% à 2,9 milliards.

Les ventes des snacks et produits pour animaux domestiques ont gagné 7% à 850 millions de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés