Sipef: "les résultats annuels seront sensiblement inférieurs..."

©rv

Sipef fait face à un marché incertain pour sa principale production, l'huile de palme.

Voici ce que Sipef annonce ce jeudi matin: "les résultats annuels seront sensiblement inférieurs à ceux de 2014". En cause, les conditions instables sur le marché de l'huile de palme et le recul des prix de vente du caoutchouc. Voici le détail.

En gros, les volumes de production de Sipef ont été plutôt bons au 3e trimestre. Pour sa principale activité, l'huile de palme, ils grimpent ainsi de 16% sur un an. Pour les bananes, les chiffres sont en hausse de 24%. Par contre, thé et caoutchouc accusent des baisses.

Côté perspectives, le groupe belge se montre prudent pour sa production d'huile de palme pour tout l'exercice, tandis qu'il sait déjà que thé et caoutchouc seront inférieurs aux attentes en termes de quantité. Les volumes de bananes devraient se maintenir.

Sur les marchés, la situation est peu réjouissante pour Sipef qui doit faire face à de nettes baisses de prix de ses produits, sauf pour le thé.

Comment vont évoluer les marchés? Pour l'huile de palme, Sipef se montre circonspect: "Les prévisions actuelles pour l’huile de palme sont en soi favorables, le faible niveau de prix incitant les acheteurs dans l’alimentaire et le marché de l’énergie à effectuer des achats à terme. Toutefois, la production pourrait être affectée à la fois par le brouillard de fumées, qui influe sur la photosynthèse, et par la sécheresse attendue provoquée par El Niño. L’ampleur de l’impact sur la production déterminera les prix futurs".

 "Nous sommes raisonnablement confiants quant à une prochaine remontée des prix, même s’ils ne retrouveront pas les niveaux des dernières années."

Quant au marché du caoutchouc, le groupe agroalimentaire le qualifie de "terne". Celui du thé présente des conditions nettement plus positives.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés