ASML victime d'espions chinois, le préjudice est de plusieurs centaines de millions d'euros

©Bloomberg

Des employés chinois d'ASML ont volé des secrets industriels au fournisseur néerlandais d'équipements pour semi-conducteurs, qui a subi un préjudice de plusieurs centaines de millions d'euros.

Des espions chinois ont dérobé des données commerciales secrètes du fabricant néerlandais de microprocesseurs ASML . Les voleurs sont des collaborateurs hauts placés dans la division R&D de l'entreprise, qui ont des liens indirects avec le ministère chinois de la Science et la Technologie, selon une enquête du Financieele Dagblad. 

 Les dommages sont estimés à plusieurs centaines de millions d'euros. Il s'agit de la plus grande histoire d'espionnage au sein d'une entreprise néerlandaise jusqu'à présent. Les espions chinois ont eu accès, en tant que collaborateurs de ASML, pendant des années aux réseaux internes de la filiale à San Jose (USA) et y ont copié les codes sources, logiciels, données stratégiques et manuels d'utilisation secrets.  Le groupe a démenti que le vol concernait un plan pour ses machines à lithographier.

ASML n'a découvert aucune preuve irréfutable d'implication du gouvernement chinois.
selon le groupe ASML

Le vol a été fait au profit du concurrent d'ASML, XTAL. L'entreprise a pu traiter ces données à une vitesse soutenue et débaucher d'importants clients de l'entreprise néerlandaise, dont Samsung. Un juge californien a condamné XTAL fin 2018 à verser des dommages et intérêts à hauteur de 223 millions de dollars, un jugement resté jusqu'ici lettre morte, selon différents blogs judiciaires. 

"Nous avons découvert ce vol nous-mêmes", a dit ASML, en ajoutant qu'il avait immédiatement pris des mesures, que la technologie volée n'était pas essentielle à son activité et qu'il était toujours en mesure d'opérer en Chine. "Cela a affecté une petite partie de notre société de la Silicon Valley où des programmes logiciels d'optimisation des machines sont développés", a déclaré ASML. "Ce n'est pas comme si un projet utilisable pour construire un système de lithographie se retrouvait sur la place publique."

©Hollandse Hoogte / Marcel van den Bergh

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés