Dix puces Melexis dans chaque voiture

©MEDIAFIN

Melexis, qui a encore une fois battu le consensus des analystes, a dévoilé des prévisions supérieures aux attentes. KBC Securities a relevé son objectif de cours à 100 euros.

Dire que Melexis est un groupe belge qui produit des semi-conducteurs principalement pour le secteur automobile ne permet pas de mesurer à quel point il est présent dans cette industrie. D’après sa CEO, Francoise Chombar, chaque nouvelle voiture dans le monde contient en moyenne 10 puces Melexis. Il s’agit de capteurs et de "drivers". Voilà un chiffre qui parle même si, dans le même temps, on aimerait savoir combien de puces en moyenne équipe un véhicule neuf.

Et les résultats sont au rendez-vous pour cette entreprise basée à Ypres et dont une société sœur, X-Fab est également cotée en Bourse. Pour le quatrième trimestre, ils sont même globalement supérieurs aux estimations des analystes avec des ventes en hausse de 11% à 132,7 millions d’euros et un résultat d’exploitation de 36 millions d’euros (+22%). Ce matin, le titre grimpait de près de 10%.

Objectif 100 euros

Non seulement, les chiffres trimestriels sont costauds mais les prévisions ne sont pas en reste ce qui plaît à Guy Sips, analyste chez KBC Securities. "Nous sommes très contents de constater que Melexis table sur des ventes de 140 millions d’euros pour le premier trimestre 2018" alors que le consensus des analystes misait sur 134,3 millions. "Melexis s’attend a une croissance des ventes comprise entre 12% et 15%, soit entre 573 millions et 588,5 millions d’euros alors que nous envisagions 556,8 millions et le consensus des analystes 563,3 millions ". En conséquence, il a décidé de relever son objectif de cours à 100 euros contre 92 euros avant. La recommandation reste à "acheter".



"Performance impressionnante"

Même sentiment du côté de Degroof Petercam. Marcel Achterberg parle de performance impressionnante. "Encore une fois, Melexis bat les attentes et annonce des perspectives supérieures aux prévisions pour 2018 et cela malgré des freins au niveau des taux de change."  Il reste acheteur de la valeur particulièrement après la récente correction des marchés. L’objectif de cours est maintenu à 90 euros.

Beaucoup moins d’enthousiasme, par contre, chez Marc Zwartsenburg, d’ING qui reste à "conserver" sur le titre avec un objectif de cours (58 euros) largement inférieur au cours de Bourse qui tourne, aujourd'hui, autour de 89 euros.

Analystes divisés

Notons encore que Melexis a décidé de relever son dividende brut à 2,10 euros par action contre 2 euros pour l’exercice antérieur tout en annonçant des investissements en Bulgarie et en France totalisant 135 millions d’euros sur cinq ans.

Globalement, les analystes suivis par Bloomberg sont très divisés sur les perspectives de Melexis. Seuls deux conseillent un achat. Trois autres recommandent de conserver la valeur et trois autres de la vendre. L’objectif de cours moyen atteint 78,1 euros avec un plus haut de 100 euros (KBC) et un plus bas de 55 euros (Bryan Garnier et UBS).

©Dieter Telemans

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content