Publicité

Freinée par la pénurie de puces, Melexis parvient à dépasser les attentes

Marc Biron, le prochain CEO de Melexis, entrera en fonction prochainement.

Dans une période particulière pour l'industrie des semi-conducteurs, le spécialiste belge Melexis revoit ses prévisions annuelles à la hausse et met 2020 dans son rétroviseur.

Alors que les composants électroniques nécessaires à la fabrication de puces continuent de se faire rares sur le marché, la faute à une pénurie mondiale qui freine de nombreuses industries depuis des mois, le spécialiste belge des semi-conducteurs fait montre de résilience et affiche un carnet de commandes sain.

159,1
millions d'euros
Melexis affiche un chiffre d'affaires de 159,1 millions d'euros au premier trimestre, soit 58% de plus qu'en 2020.

Au deuxième trimestre 2021, l'entreprise dirigée (et bientôt présidée) par Françoise Chombar a enregistré un chiffre d'affaires de 159,1 millions d’euros, soit une hausse de 58% par rapport à l’année dernière. Un chiffre qui correspond à la fourchette haute de prévision des analystes et qui permet à Melexis d'afficher un Ebitda de 47,4 millions d'euros. Sur l'ensemble du semestre, le chiffre d’affaires a atteint 314,7 millions d’euros.

Prévisions annuelles en hausse

Ces résultats rassurants, fruits d'un carnet de commandes bien rempli comme en témoigne le résultat brut d'exploitation en hausse de 42% sur un an à 132,4 millions, l'entreprise s'en félicite. "Nous avons réalisé pour la deuxième fois cette année des ventes record", a commenté la CEO sortante, Françoise Chombar.

Et le bulletin aurait pu être encore meilleur. "Aujourd’hui encore, nous ne sommes pas limités par la demande, mais par l’offre", a commenté Françoise Chombar, faisant référence à la pénurie mondiale de composants électroniques.

"Aujourd’hui encore, nous ne sommes pas limités par la demande, mais par l’offre."
Françoise Chombar
CEO sortante de Melexis

Pour le trimestre prochain, Melexis prévoit de faire encore mieux et table sur un chiffre d’affaires entre 158 et 163 millions d’euros. L'entreprise s'attend à une croissance des ventes entre 24% et 27% pour l'ensemble de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés