Melexis dévisse en Bourse après ses prévisions pour 2019

Françoise Chombar, CEO de Melexis ©© Dominic Verhulst

Melexis affiche pour 2018 un chiffre d'affaires et un Ebitda respectivement en hausse de 11% et 8%. Mais c'est l'année 2019 qui inquiète, avec la prévision d'une baisse des ventes, ce qui serait une première en 10 ans. Le titre chutait de 15% à l'ouverture.

Le spécialiste des semi-conducteurs Melexis note pour son exercice 2018 un chiffre d’affaires de 569,4 millions d’euros, soit une hausse de 11% par rapport à l’exercice précédent. L'Ebitda atteint quant à lui 177,6 millions d'euros contre 165 millions un an plus tôt. Le résultat net s’établit à 115,5 millions d’euros ou 2,86 euros par action, contre 111 millions d’euros ou 2,75 euros par action de l’exercice 2017.

"Sauf si les tensions géopolitiques s’intensifiaient, un rebond des commandes est susceptible de se produire au second semestre de 2019."
Françoise Chombard
CEO de Melexis

Melexis s'attend toutefois pour la première fois depuis des années - la crise de 2009 -  à un chiffre d'affaires pour 2019 inférieur à celui de l'année précédente. Avec ces perspectives sombres, le fabricant de puces indique que la crise de l’industrie automobile traîne plus longtemps que prévu... La marge brute devrait se situer autour de 43%, en tenant compte du taux de change EUR/USD de 1,15.

"Sauf si les tensions géopolitiques s’intensifiaient, un rebond des commandes est susceptible de se produire au second semestre de 2019. Cela dit, sur la base du carnet de commandes actuel, Melexis s'attend à ce que les ventes pour 2019 restent en dessous du niveau de l'année dernière", a ainsi commenté Françoise Chombar, CEO du groupe.

Au premier trimestre de 2019, Melexis prévoit également que le chiffre d’affaires se situe dans une fourchette de 112 à 118 millions d’euros, avec une marge brute autour de 41% et une marge d'exploitation autour de 13% à la valeur médiane des prévisions du chiffre d’affaires.

Melexis avait déjà émis un avertissement sur les bénéfices après le faible troisième trimestre, ce qui avait entraîné une forte chute des prix. En tant que fournisseur du secteur de l’automobile, la société souffre énormément de la situation économique et géopolitique incertaine résultant des tensions commerciales mondiales. En conséquence, les clients de Melexis sont plus prudents quant à leurs niveaux de stock. "Ce comportement du marché n'a pas encore changé", déclare Françoise Chombar, directrice générale, qui ne s'attend donc pas non plus à une reprise dans les mois à venir.

Le quatrième trimestre a également été difficile pour Melexis. Le chiffre d’affaires a atteint 141,6 millions d’euros, soit une hausse de 7% par rapport au même trimestre de l’année dernière, mais une baisse de 3% par rapport au trimestre précédent. Le résultat d’exploitation a atteint 31,9 millions d’euros, une baisse de 11% par rapport au même trimestre de l’année dernière et une baisse de 14% par rapport au trimestre précédent. Quant au résultat net, il est de 28,5 millions d’euros ou 0,70 euro par action, soit une hausse de 7% par rapport au quatrième trimestre de 2017, mais une baisse de 5% par rapport au trimestre précédent.

Dividende

2,20
euros
Le dividende total s'établit pour 2018 à 2,20 euros brut par action.

Le dividende total s'établit pour 2018 à 2,20 euros brut par action. Il était de 2,10 euros brut en 2017 et de 2 euros brut en 2016. Ce montant comprend un acompte sur dividende de 1,30 euros par action qui a été payé en octobre 2018 et un dividende final de 0,90 euro par action qui sera payable après l’approbation de l’assemblée générale des actionnaires. Le dividende sera payé à partir du 26 avril 2019.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n