Le rebond de Melexis est-il un feu de paille? Réponse le 6 février

©BELGA

Après avoir perdu 50% de sa valeur en quelques mois, l'action Melexis a rebondi de 20% cette année. S'agit-il d'une tendance durable ou d'un simple feu de paille? On sera fixé le 6 février date de la publication des résultats de la société.

En un peu moins de 10 ans, l’action Melexis a totalisé un gain astronomique de 2.200% lorsque, en juin 2018, elle a touché son plus haut historique de 92,2 euros. Mais comme avaient l’habitude de dire les anciens boursicoteurs avec une certaine sagesse, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Et en effet.

Le retour sur terre fut même particulièrement brutal. Entre mi-juin et fin décembre 2018, la valeur du titre a été divisée par deux. Spécialisée dans les capteurs et les senseurs pour voitures, Melexis a subi le contrecoup des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine dont une des principales victimes n’est autre que le secteur automobile.

A deux reprises, en août et en octobre, la société a été amenée à réduire ses prévisions de ventes pour l’ensemble de 2018 passant d’une hausse comprise entre 12 et 15% à une progression limitée à 11%.

Focus sur les prévisions 2019

Depuis le début de l’année, l’action a toutefois repris ses esprits et affiche un gain de près de 20%. Cela va-t-il durer ? Il faudra attendre le mercredi 6 février pour répondre à cette question. Ce jour-là, Melexis publiera, avant Bourse, ses résultats pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l’année.

Pour l’exercice complet, Guy Sips de KBC Securities table sur un chiffre d’affaires de 568 millions d’euros, soit une hausse de 11%, en ligne avec le consensus des analystes. Tout comme sa prévision d’un Ebit de 140,9 millions d’euros, d’ailleurs.

Il ne devrait pas y avoir trop de surprises au niveau du bilan général de 2018. Certes, Melexis a revu ses ambitions au niveau de ses ventes, fin octobre, mais le groupe a aussi confirmé ses perspectives sur sa marge bénéficiaire brute (45% environ) et sur sa marge d’exploitation (+ ou - 25%).

L’attention devra donc être focalisée sur les prévisions pour l’année en cours. A ce stade, Guy Sips table sur un chiffre de 602,1 millions, ce qui représente une progression de 6% par rapport à son estimation pour 2018. L’analyste voit l’Ebit atteindre 150,5 millions d’euros, une hausse de 6,8%.

Objectif moyen de 65 euros

Rappelons que Melexis figure dans les actions favorites de KBC Securities pour 2019. "Nous réitérons notre recommandation à acheter avec un objectif de cours de 85 euros, note l’analyste. Nous apprécions le modèle fabless (sous-traitance de la fabrication, Ndlr) sur lequel Melexis va se concentrer pour deux sous-segments : la transmission d’une part et les châssis, la carrosserie et les systèmes de sécurité, de l’autre."

Mais tous les analystes ne partagent pas cet enthousiasme. L’objectif de cours moyen n’atteint d’ailleurs que 65 euros contre un niveau actuel de 61 euros en Bourse. Sur l’ensemble des brokers qui suivent la valeur, quatre recommandent un achat, quatre autres conseillent de la conserver et deux de s’en séparer. Oddo BHF est le plus sceptique vis-à-vis de Melexis avec un "target" de 42 euros tandis qu'à l'autre extrémité, Berenberg et Degroof Petercam visent les 90 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés