Melexis abaisse encore ses prévisions et chute en Bourse

Françoise Chombar, CEO de Melexis: "Notre prévision de chiffre d’affaires ajustée pour l'ensemble de l’année reflète une visibilité réduite à court terme et des signes de corrections d’inventaire à venir chez nos clients." ©Dieter Telemans

Pour la seconde fois cette année, Melexis revoit ses prévisions à la baisse, prévoyant désormais une croissance du chiffre d’affaires autour de 11% pour 2018. Le titre chute en Bourse.

Le spécialiste des semi-conducteurs Melexis présente des chiffres en hausse pour son 3e trimestre, mais abaisse à nouveau ses perspectives pour son exercice annuel. Rappelez-vous, en août dernier, la société tempérait déjà ses ardeurs...

♦ en avril, Melexis espérait encore une croissance du chiffre d'affaires entre 12% et 15%, en tenant compte d’un taux de change euro/dollar de 1,23 sur 2018

♦ en août, tenant compte d’un taux de change EUR/USD de 1,17 pour le reste de l’exercice, Melexis visait une croissance du chiffre d'affaires entre 13% et 14%, avec une marge bénéficiaire brute autour de 45% et une marge d'exploitation autour de 25%

♦ et aujourd'hui, en octobre, Melexis prévoit une croissance du chiffre d’affaires autour de 11% pour 2018. Les perspectives sur sa marge bénéficiaire brute, autour de 45%, et sa marge d'exploitation, autour de 25%, tiennent toujours.

Mais quid des chiffres du 3e trimestre?

"Les résultats du troisième trimestre de Melexis sont en ligne avec nos attentes" assure Françoise Chombar, la CEO.

En bref, le chiffre d'affaires de Melexis a gagné 15% sur un an pour le 3e trimestre, à 146,7 millions d'euros. Le résultat d’exploitation est de 37 millions d’euros (25% du chiffre d’affaires), en hausse de 15%. Le résultat net de 30 millions d’euros consiste en une hausse de 7% sur un an; c'est un peu moins que ce qu'estimaient les analystes (dans les avis compilés par Bloomberg).

→ Les ventes aux clients automobiles ont représenté 92% du chiffre d’affaires

"Les moteurs de croissance pour les produits de Melexis continuent à se solidifier grâce aux tendances à l’électrification, la conduite assistée et la différenciation de l’habitacle de la voiture. L’expertise de Melexis en solutions "sense and drive" offre une réponse aux opportunités chez nos clients en termes de performance, de robustesse et d’intégration des produits", poursuit la CEO dans un communiqué.

Alors, pourquoi revoir à la baisse les prévisions sur le chiffre d'affaires? "Notre prévision de chiffre d’affaires ajustée pour l'ensemble de l’année reflète une visibilité réduite à court terme et des signes de corrections d’inventaire à venir chez nos clients, explique la CEO. Ces corrections d’inventaire sont attribuées à diverses raisons, la principale étant la situation économique et géopolitique plus incertaine causée par les tensions commerciales mondiales. Par conséquent et contrairement à l’année dernière, les clients, tant sur les marchés automobiles que les marchés adjacents, font plus attention aux niveaux de leurs stocks en fin d’année."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés