Melexis affine ses prévisions

Françoise Chombar, CEO de Melexis. ©Photo News

Melexis qui a dépassé les estimations des analystes au cours du 2e trimestre va distribuer un dividende provisoire de 1,30 euro brut.

Les affaires vont bien pour Melexis , le spécialiste belge des semi-conducteurs et des capteurs pour le secteur automobile. Au point, d’ailleurs, d’affiner positivement ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en cours. Melexis table désormais sur une croissance de son chiffre d’affaires comprise entre 12% et 14% contre une fourchette précédente de 11% à 15% et cela alors que la parité euro/dollar est moins favorable. Les prévisions d’une marge bénéficiaire brute autour de 45% et d’une marge d’exploitation autour de 25% restent, elles, inchangées. Pour le troisième trimestre, Melexis anticipe des ventes autour de 129 millions d’euros.

Consensus battu

Le ressenti de nos clients et l'évolution des commandes continuent de s'inscrire dans une dynamique positive. Dès lors, nous pouvons revoir à la hausse nos prévisions pour l'exercice complet, malgré une parité EUR/USD moins favorable.
Françoise Chombar
CEO de Melexis

Cet optimiste se justifie, entre autres, par les chiffres du deuxième trimestre qui dépassent les prévisions des analystes. Le chiffre d’affaires s’établit ainsi à 128,3 millions d’euros (+14%) pour des attentes à 126,8 millions, le résultat d’exploitation atteint 33,1 millions (consensus à 31,8 millions) en hausse de 19% et le résultat net bondit de 33% à 30,8 millions pour une estimation moyenne à 27,2 millions d’euros.

Sur le semestre, cela donne des ventes en hausse de 14% à 251,9 millions d’euros, un résultat d’exploitation à 64,6 millions (+17%) et un résultat net de 56,2 millions (+22%).

Dividende

Tout comme l’an dernier, Melexis a décidé de payer un dividende provisoire de 1,30 euro brut par action. Il sera mis en paiement à partir du 26 octobre.

©Melexis

 

Analystes peu rassurés

Malgré la confiance affichée par la société, l’analyste Nigel van Putten (ING) reste prudent, craignant que l’impact d’un taux de change défavorable soit plus important que prévu. "Nous ne prévoyons pas que le consensus [d’analystes] effectuent beaucoup de changements, car d'autres accès de faiblesse du dollar pèseront sur ses estimations". Il souligne d’ailleurs que les prévisions de Melexis se basent sur une taux de change de 1,15 dollar pour le reste de l’exercice alors que l’euro évolue actuellement à 1,18 dollar.

Même Degroof Petercam, le courtier le plus optimiste avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours à 85 euros, va modifier "seulement légèrement" ses estimations "car nous devrons également prendre en compte la faiblesse du dollar". Pour mémoire, avec des activités principalement en Asie, plus de la moitié du chiffre d’affaires de Melexis est facturée en dollar.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content