Melexis et X-Fab louées par Berenberg

©Yves Forestier

Le broker qui a entamé le suivi de Melexis et de X-Fab a fixé des objectifs de cours qui surpassent ceux des autres analystes financiers. Il recommande d'acheter la seconde et de conserver la première.

Le broker Berenberg s’est penché sur le secteur des semi-conducteurs en France et au Benelux représenté par quatre sociétés cotées. Deux d’entre elles nous intéressent plus particulièrement: la société belge Melexis et sa sœur X-Fab cotée à la Bourse de Paris.

Bond de 48%

Centrée sur le secteur automobile et ses capteurs, la première est déjà bien connue des investisseurs actifs et ne peut que satisfaire ceux qui ont la chance d’en posséder dans leur portefeuille: sur un an, le titre a grimpé de 48%. Le modèle d’investissement de Melexis est simple, attractif et consistant, résument les analystes de Berenberg. "Une croissance sous-jacente de l’automobile avec de plus en plus de semi-conducteurs dans les voitures doublé de gains de part de marché entraînent une croissance à deux chiffres. A son tour, celle-ci permet d’élargir les marges ce qui alimente de quoi distribuer un dividende en progression."

Précisons que Melexis qui conçoit et vend essentiellement des capteurs pour le secteur automobile se diversifie aussi dans d’autres secteurs et qu'il ne fabrique pas lui-même les semi-conducteurs qu’il vend.

Vous l’aurez compris, Berenberg aime beaucoup Melexis. Mais, la valorisation actuelle de la valeur reflétant déjà cette position attractive, il limite sa recommandation à "conserver". L’objectif de cours est fixé à 94,5 euros pour un cours actuel de 84,4 euros.

©Berenberg

"Croissance fabuleuse"

X-Fab se situe à un autre niveau dans la chaîne de production des semi-conducteurs. Il fabrique dans ses six usines des circuits intégrés à signaux mixtes/analogiques. Melexis avec qui il partage les mêmes actionnaires, est son principal client et représente un tiers de son chiffre d’affaires.

X-Fab qui a été introduit en Bourse récemment ne se limite toutefois pas au secteur automobile. Il est également présent dans l’industrie et le secteur médical. "X-Fab bénéficie de clients fidèles offrant une visibilité à long terme sur les revenus, soulignent les analystes de Berenberg. Cela est le fruit d’un long cycle de développement qui pousse les clients à utiliser les usines de X-Fab une fois que leur décision est prise de développer un prototype avec la société."

Les analystes mettent en avant les "fabuleuses" opportunités de croissance dans le secteur que la société pourra saisir grâce aux 250 millions d’euros levés lors de l’IPO en avril dernier réalisée au prix de 8 euros.

Potentiel de hausse de 31%

Berenberg recommande d’acheter le titre et a fixé comme objectif de cours un prix de 11,4 euros, soit un potentiel de hausse de 31% par rapport au cours de clôture du 7 novembre. Tout comme pour Melexis, il s’agit là de l’objectif de cours le plus élevé parmi les analystes qui suivent ces valeurs. Pour Melexis, le "target" moyen est de 79,7 euros et pour X-Fab, il atteint 9,38 euros.

Pour Soitec et Besi , les deux autres actions objets de l'étude, Berenberg recommande également un achat avec un objectif de cours de 90 euros pour la première et de 81,10 euros pour la seconde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content