"Trois raisons pour vendre Melexis"

©BELGA

Les analystes d'UBS recommandent de vendre l'action Melexis pour laquelle leur objectif de cours est largement inférieur au niveau actuel du titre. Voici leurs arguments.

Il y a un mois, je vous présentais sur ce blog le parcours boursier pour le moins bluffant de Melexis . En l’espace de quatre ans, l’action de ce producteur de semi-conducteurs et de capteurs pour l’industrie automobile a bondi de 440%. Sa capitalisation boursière de plus de 3 milliards d’euros rivalise désormais avec celles de certaines valeurs reprises dans l’indice Bel 20.

Ca s’est pour le passé. Pour l’avenir, les analystes financiers sont plutôt partagés. A une extrémité, les "believers" Degroof Petercam (recommandation à "acheter" et objectif de cours de 85 euros) et KBC Securities ("accumuler", 84 euros). A l’autre extrémité, les sceptiques (Natixis, Bryan Garnier et UBS) qui conseillent de se séparer de l’action et de s'en tenir à l'écart.

Objectif de cours de 52 euros

Les analystes d’UBS sont de ceux-là. Ils se disent encore étonnés par le parcours de l’action et ils l’attribuent davantage à une inflation des multiples tout en saluant la forte croissance des revenus que Melexis a enregistré dans son core business, les capteurs magnétiques. L’action se traite actuellement à un ratio cours bénéfice de 26 sur les résultats estimés de 2018 contre 17 il y a douze mois.

Pour les analystes de la banque suisse, il y a trois bonnes raisons de vendre l’action Melexis pour laquelle ils ont fixé un objectif de cours de 52 euros bien en dessous du cours actuel de 77,54 euros.

  1. Le titre se négocie avec une prime significative par rapport à ses concurrents et cela en dépit de leur analyse démontrant les risques baissiers. De plus, la valorisation actuelle implique une marge opérationnelle de 27% or, pour UBS, toute la question est de savoir si l’entreprise sera capable de maintenir son objectif de croissance de ses revenus et une marge opérationnelle au-dessus de 25%.
  2. La consolidation qui touche le secteur pourrait accroître la pression concurrentielle.
  3. Les risques de correction des stocks bien qu’ils aient été correctement gérés jusqu’à présent.

Marge de 26%

Pour 2017 et 2018, UBS table sur des revenus de 512 millions d’euros et de 558 millions avec un résultat opérationnel (Ebit) de 130 millions et 146 millions. Dans ses prévisions pour 2017-2021, UBS voit toutefois la marge opérationnelle de Melexis tourner autour de 26% alors que dans sa note elle estime peu probable de voir Melexis maintenir ce chiffre au-dessus de 25% sur le long terme. Allez comprendre...

Signalons enfin qu’entre les fans de Melexis et les sceptiques, il y a encore deux autres brokers qui conseillent de conserver l’action. L’objectif de cours moyen des analystes qui suivent la valeur est de 68,17 euros selon Bloomberg.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content