AXA va assurer les livreurs d'UberEats en Belgique

©REUTERS

La filiale d’Uber et le géant de l’assurance s’allient pour proposer un package d’assurances pour coursiers indépendants. En Belgique et dans huit autres pays européens.

Ce vendredi, Uber et AXA annoncent la conclusion d’un partenariat visant à procurer un surcroît de protection et de sécurité aux coursiers qui collaborent avec UberEats dans 9 pays européens: Autriche, Espagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Belgique.

Le 22 novembre dernier, le leader de la livraison de repas à domicile, Deliveroo, annonçait, lui, en partenariat avec Qover, une start-up belge de l’assurance, le lancement de la première assurance accident complémentaire dans le secteur de l’économie digitale. Celle-ci est toutefois uniquement valable sur notre territoire.

Même si les deux produits d’assurance ne sont pas vraiment comparables en termes de couvertures offertes, leur annonce respective dans un délai d’un mois seulement est un signe que l’économie digitale cherche à se structurer. Les environnements professionnels sont de plus en plus complexes et la révolution numérique induit de profonds changements.

La question de la taxation des revenus flexibles générés par cette nouvelle économie et le statut des prestataires de services sont au centre d’intenses débats politiques et sociaux dans nos contrées comme au sein de l’Europe tout entière.

"Toutes ces nouvelles applications, tous ces nouveaux services entraînent des mutations profondes dans notre activité d’assureur", avance Julien Parot, le porte-parole français d’AXA. On voit émerger des nouvelles professions et des formes de travail indépendant où les seuils de protection et d’assurance ne sont pas au niveau de ceux des salariés. Tout l’enjeu, c’est de réussir, demain, à proposer à ces nouveaux acteurs des produits adéquats pour apporter à tout un chacun une protection optimale."

Choix stratégique

Il est important aussi pour les assureurs de s’adapter à la numérisation de la société afin de… s’assurer de nouvelles recettes et de la croissance dans le futur.

• Par exemple, un deal comme celui annoncé ce jour concerne actuellement plusieurs dizaines de milliers livreurs, avec des milliers d’euros de revenus en perspective. Au niveau mondial, Uber est actif dans pas moins de 70 pays et totalise plus de 5 millions de courses par jour. Un potentiel économique énorme et un gain en image de marque sur le long terme. "Pour nous, c’est stratégiquement important de s’associer à un symbole de la nouvelle économie comme Uber, poursuit le communicant depuis Paris. Nous mettons ainsi en avant notre capacité à nous adapter à la nouvelle économie tout en démontrant à ces nouveaux acteurs qu’ils ont besoin de nous pour se structurer."

"En tant que leader mondial de l’assurance, notre mission est d’appuyer ces changements en offrant des solutions adaptées, qui répondent à l’évolution des besoins des travailleurs. Tout au long de l’histoire, les assurances se sont adaptées continuellement aux besoins de l’économie", commente pour sa part Rob Brown, le CEO d’AXA Corporate Solutions.

Ces derniers mois, AXA a multiplié les partenariats avec Facebook, Blablacar, Alibaba. En novembre, la filiale française du groupe mondial a signé un partenariat pour assurer les trajets en voiture Uber! Un tel accord pourrait voir le jour chez nous. "Nouer des partenariats, cela prend du temps, précise Julien Parot. Mais un accord comme celui que nous avons en France pour la Belgique est tout à fait envisageable."

Dès le 1er janvier

En attendant, les produits d’assurance estampillés Deliveroo ou UberEats seront d’ores et déjà disponibles pour les coursiers dès ce 1er janvier 2018 en Belgique. C’est à cette date aussi que la proposition conjointe AXA-Uber entrera en vigueur pour tous les coursiers titulaires d’un compte UberEats actif dans un pays européen où l’application est disponible.

C’est Uber qui prendra en charge le coût de l’assurance. Celle-ci comprend trois couvertures: accident, responsabilité civile et indemnité pour maladie ou blessure grave. En cas d’accident, il suffira au coursier de remplir une déclaration en ligne directement sur l’application.

"Nous pensons que chacun devrait avoir la possibilité de se protéger contre des accidents du travail qui peuvent l’empêcher de gagner sa vie. C’est pourquoi nous sommes heureux de lancer ce package d’assurances, le premier du genre, créé pour les coursiers indépendants qui travaillent sur les marchés européens où nous opérons", indique Filip Nuytemans, general manager d’UberEats pour l’Europe.

"Ainsi, désormais, les coursiers d’UberEats peuvent jouir de la liberté et de la flexibilité de travailler selon leur propre horaire, avec la tranquillité d’esprit apportée par une sécurité et une protection supplémentaire. Ceci est le reflet de notre engagement à investir dans des solutions qui répondent aux besoins quotidiens et aux préoccupations des coursiers qui veulent s’associer avec UberEats pour gagner un peu plus d’argent", conclut le dirigeant européen d’UberEats.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content