Baloise intègre le top 4 belge de l'assurance non vie

Henk Janssen, le CEO de Bâloise Insurance, se dit "fier" de la croissance organique réalisée par sa compagnie. ©Wim Kempenaers

La compagnie d'assurance Baloise a enregistré un bénéfice de 175 millions d'euros en 2019, portée par deux acquisitions. Elle prend ainsi la quatrième place du marché de l'assurance dommages en Belgique.

Baloise Insurance a enregistré un bénéfice avant impôts de 175,5 millions d'euros au cours de l'exercice 2019. Dans le segment vie, la compagnie d'assurance voit une croissance de 9,8% des primes récurrentes.

1.700
collaborateurs
Bâloise Insurance emploie désormais 1.700 collaborateurs à la suite de l'acquisition de Fidea et d'Athora.

L'année 2019 aura été marquée par deux acquisitions pour l'assureur. Baloise a mis la main sur Fidea en juillet, avant de racheter le portefeuille d'assurances dommages d'Athora en novembre. Ces deux reprises ont eu pour conséquence de voir les effectifs de l'entreprise augmenter de près de moitié et passer de 1.150 à 1.700 collaborateurs.

De cette manière, Bâloise annonce avoir pris la quatrième place dans le secteur de l'assurance non vie avec 10,3% de parts de marché. Sur ce segment, elle reste devancée par AXA, AG Insurance et Ethias. "Surtout grâce au portefeuille d'Athora, l'assureur double son empreinte à Bruxelles et en Wallonie", précise Baloise.

Croissance plus forte que le marché

Au sein du groupe, ces deux acquisitions font de la Belgique le deuxième marché le plus important dans le secteur dommages

"En 7 ans, nous avons doublé notre chiffre d'affaires, passant de 1 à 2 milliards d'euros".
Henk Janssen
CEO de Bâloise Insurance

Plusieurs nouveaux produits lancés au cours de l'année écoulée ont contribué aux résultats de l'assureur, notamment dans le domaine de la cybersécurité et de la santé.

Henk Janssen, le CEO de Baloise Insurance, se dit "fier" de la croissance organique réalisée par sa compagnie en dehors des deux opérations précitées. "Chaque année, cette croissance est plus forte que celle du marché. En 7 ans, nous avons doublé notre chiffre d'affaires, passant de 1 à 2 milliards d'euros", déclare-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés