Baloise intègre le top 4 belge de l'assurance non vie

Henk Janssen, CEO de Baloise, se félicite des performances de sa compagnie. ©Wim Kempenaers

La compagnie d'assurance Baloise a enregistré un bénéfice de 175 millions d'euros en 2019, portée par deux acquisitions. Elle prend ainsi la quatrième place du marché de l'assurance dommages en Belgique.

L'année 2019 est à marquer d'une pierre blanche pour Baloise Insurance. La compagnie d'assurance a procédé à l'acquisition de Fidea en juillet avant de racheter le portefeuille d'assurances dommages d'Athora en novembre.

175,5
millions d'euros
Baloise Insurance a réalisé un bénéfice avant impôts de 175,5 millions d'euros en 2019.

Au niveau financier, l'assureur a réalisé un bénéfice avant impôts de 175,5 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice. Baloise a enregistré une croissance des primes de 18,2% dans le segment dommages et de 14,3% dans les assurances vie. Même sans prendre en compte ses deux achats, la croissance atteint respectivement 7,5% et 6,6%. Des résultats que le CFO Gert Vernaillen qualifie "d'excellents".

"Chaque année, notre croissance organique est plus forte que celle du marché. En sept ans, nous avons doublé notre chiffre d'affaires, passant de 1 à 2 milliards d'euros", déclare Henk Janssen, le CEO de l'entreprise.

Croissance en Wallonie

Le portefeuille non-vie en Belgique est ainsi devenu le plus important du groupe, présent dans quatre autres pays, précise Henk Janssen.

Avec ces résultats, Bâloise annonce avoir pris la quatrième place dans le secteur de l'assurance non vie en Belgique avec 10,3% de parts de marché. Sur ce segment, elle reste devancée par AXA, AG Insurance et Ethias. Le portefeuille d'Athora a permis à l'assureur de doubler sa présence à Bruxelles et en Wallonie.

Baloise mise aujourd'hui sur la "connexion émotionnelle" et le "beyond insurance" pour se rapprocher de ses courtiers et de ses clients, précise Henk Janssen.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés