La Bourse de Madrid au centre de toutes les convoitises

À Madrid, l'opérateur boursier BME est installé dans le "Palacio de la Bolsa". ©BLOOMBERG NEWS

Six Group (Bourse de Zurich) fait une offre à 34 euros l'action sur l'opérateur boursier espagnol prenant Euronext de vitesse.

C'est la bourse au centre de toutes les convoitises. La Bourse de Madrid vient en effet de recevoir une offre de Six Group (ex-SWX Swiss Exchange) alors que quelques minutes auparavant Euronext confirmait discuter reprise avec l'opérateur boursier espagnol BME. "Euronext confirme qu'il est maintenant en discussions avec le conseil d'administration de BME, ce qui peut ne pas aboutir à une offre", lit-on dans un communiqué d'Euronext.

L'opérateur espagnol confirme lui aussi l'ouverture, sur l'initiative d'Euronext, de "discussions préliminaires" portant sur l'acquisition potentielle de la totalité des actions de BME.

Une offre raisonnable

Six Group propose 34 euros par action, valorisant BME à 2,843 milliards d'euros. Il s'agit d'une prime de 34% par rapport au dernier cours de clôture.

L'opérateur espagnol a réagi à l'annonce de SIX Group en estimant que l'offre suisse proposait un prix reflétant raisonnablement sa valeur actuelle.

L'offre suisse, si elle se concrétise, donnerait naissance à la troisième infrastructure européenne dans le domaine des marchés financiers. "Un regroupement avec BME offrira des bénéfices immédiates aux actionnaires de nos deux institutions au moment où la consolidation des infrastructures mondiales des marchés financiers accélère", commente le président de SIX, Romeo Lacher, dans un communiqué.

Réservée à la hausse à l'ouverture, l'action BME prenait plus de 30% dans les premiers échanges.

Euronext ne donne pour l'heure aucune précision sur son éventuelle offre. 

Sans fondements?

Début novembre, alors que des rumeurs faisaient état d'un éventuel rapprochement entre les deux opérateurs boursiers, Euronext avait indiqué que ces rumeurs étaient sans fondement.

L'acquisition de l'opérateur boursier espagnol BME devrait augmenter de manière notable le chiffre d'affaires d'Euronext et son bénéfice net, mais elle n'offre, par contre, que peu de diversification des revenus, selon Deutsche Bank.

Soif d'acquisition

Après s'être emparé de la Bourse d'Oslo, Euronext avait indiqué être à la recherche de nouveaux rachats, en précisant qu'il pourrait déployer 1 à 2 milliards d'euros de moyens financiers.

Euronext chapeaute déjà les Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et, donc, Oslo.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect