Le deal d'Ageas sur Fortis est définitif

©BELGA

Juillet 2018, la cour d'appel d'Amsterdam confirme le règlement de 1,3 milliard d'euros conclu entre Ageas, et des associations d'actionnaires Fortis. La voix est aussi laissée à ceux qui entendent dénoncer cet accord, avec certes un filet de sécurité pour Ageas. Aujourd'hui, Ageas décide d'avancer sans ce filet.

Quelque 200.000 demandes d'indemnisations liées à l'accord Fortis ont jusqu'à présent été comptabilisées. À ce jour plus de 60.000 d'entre elles ont déjà été approuvées afin de bénéficier d'une distribution anticipée de 70% du montant de l'indemnisation, soit quelque 400 millions d'euros.

Pour rappel, la justice néerlandaise validait en juillet dernier l'accord à l'amiable conclu entre Ageas (héritier de Fortis) et les associations de défense des actionnaires lésés par la chute de Fortis. Cet accord transactionnel portait sur 1,3 milliard d'euros.

Relire notre article: "Les 6 questions sur le deal Fortis" 

La possibilité était aussi laissée de ne pas souscrire à cet accord. Les actionnaires avaient alors jusqu'à ce 31 décembre pour remplir le formulaire dit "opt-out". Quant à Ageas, il pouvait user d'un droit de résiliation si cet "opt-out" remportait plus de 5% du montant total prévu par l’accord (un peu plus de 65 millions d’euros).

Compte tenu du peu de notifications "opt-out" reçues à ce jour, Ageas annonce renoncer à ce droit. En novembre, le CEO avançait que 150 personnes avaient rempli ce formulaire, soit 0,03% du montant total.  "Le Conseil d'Administration d'Ageas a, pendant sa réunion du 20 décembre 2018, décidé de donner plus de clarté dès à présent en renonçant à son droit de résiliation." Il est vrai que dans la foulée de la décision du tribunal, Ageas avait déjà indiqué peu croire en cette possibilité.

"La renonciation au droit de résiliation a été la dernière étape d'un long processus que nous avons entamé avec les organisations requérantes pour indemniser de manière équitable les anciens actionnaires de Fortis," insiste Bart De Smet, CEO d'Ageas."Nous pouvons enfin tourner la page sur le passé dans l'intérêt des personnes concernées, dans celui d'Ageas et des acteurs concernés."

Les actionnaires qui veulent souscrire à cet accord peuvent se déclarer jusqu'au 28 juillet 2019. Un prochain versement devrait avoir lieu avant la fin de l'année 2018, suivi d'un autre paiement au cours du premier trimestre de 2019, précise-t-on chez Ageas.

Toutes les informations sont disponibles sur le site: www.forsettlement.com 

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content