Les assureurs commencent à courir derrière votre trottinette électrique

©AFP

E-bikes, monoroues, hoverboards et compagnie: les nouveaux moyens de déplacement s’invitent de plus en plus dans les rues. Les assureurs s’adaptent et certains arrivent avec de nouveaux produits spécifiques. Ethias vient de s’y mettre.

Ce n’est plus le début de quelque chose, c’est aujourd’hui une vraie tendance. Les e-bikes, trottinettes électriques, segways, hoverboards et autres monoroues ne sont plus des curiosités rarement observées dans les rues. Désormais, on les croise un peu partout. Selon un sondage réalisé pour le compte d’Ethias par le bureau Listen, 7% des Belges ont acquis un de ces nouveaux engins de déplacement.

Du coup, les assureurs commencent à s’adapter à ces nouvelles formes de mobilité dite "douce". Lundi c’était au tour d’Ethias de s’y mettre.

RC familiale étendue

L’assureur a en effet décidé d’étendre d’office l’assurance familiale à ces nouveaux engins de transport et ce, jusqu’à 45km/h. "Si votre enfant renverse quelqu’un sur la digue avec son hoverboard, c’est couvert", indique Ezia De Carlo, product manager mobilité.

Rappelons que tout véhicule automoteur (qui peut démarrer automatiquement, sans pédalage par exemple) doit être couvert en responsabilité civile. Au-delà de 45 km/h, il doit en plus faire l’objet d’une immatriculation. Des obligations "que les utilisateurs méconnaissent souvent", souligne Ethias.

L’extension de la RC familiale aux nouveaux engins de transport est une tendance qui se généralise parmi les assureurs, souvent avec une limite de vitesse à 25 km/h, parfois moins. Aujourd’hui, seuls AG Insurance et (désormais) Ethias assurent jusqu’à 45 km/h. "La technologie évolue et ces engins vont de plus en plus vite, relève Ezia De Carlo. Voyez ces nouveaux skateboards qui vont jusqu’à 38 km/h. Chez nous, ils sont couverts par la RC familiale."

Jusqu’à quelle vitesse?

E-bikes, monorouees, hoverboard ou segway...D'après un sondage commandé par Ethias, 7% des Belges ont acheté un de ces nouveaux moyens de locomotion. ©AFP

Les autres assureurs vont-ils suivre? Pas forcément, ou pas tout de suite. Chez P&V par exemple, la limite est passée récemment de 18 à 25 km/h mais on ne va pas plus loin pour l’instant. "Nous attendons de connaître les initiatives législatives en la matière", en particulier de savoir quels engins seront demain assurables via la RC familiale et quels autres devront être assurés au moyen d’une RC auto spécifique. Chez Axa, on vient par contre de prendre la décision inverse. La vitesse maximale couverte en RC familiale est en effet tout récemment passée de 25 à 18 km/h. "Au-delà de 18 km/h, il faut chez nous une RC auto."

Ethias a aussi annoncé ce lundi le lancement d’un nouveau produit, baptisé "bike & more", couvrant le vélo et les nouveaux moyens de déplacement. L’assuré a le choix des couvertures qui lui conviennent: vol, dégâts matériels, assurance corporelle pour le conducteur (et ses passagers) et assistance dépannage en Belgique. "Nous n’imposons pas un package obligatoire, le client choisit à la carte", insiste Ethias qui, sans le nommer, veut souligner sa différence par rapport au package "top vélo" lancé en mars dernier par AG Insurance.

La concurrence arrive

D’autres maisons suivront le mouvement. Chez P&V, on travaille ainsi à un produit spécifique pour les vélos (électriques ou pas) couvrant vol, dégâts matériels, assistance et peut-être couverture corporelle. Cela sortira au premier semestre 2019. D’ici là, on verra sans doute d’autres maisons débarquer sur ce nouveau créneau.

©AFP

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content