"Les résultats d'Ageas sont décevants"

©Ageas

C'est le constat de Kepler Cheuvreux qui estime que hors plus-values sur capitaux les résultats d'Ageas tirés de l'assurance sont inférieurs à ses estimations. Le titre a cédé 2,26% en clôture.

Comment cela se fait-il ? L’assureur Ageas a publié ce matin des résultats trimestriels plus que solides et pourtant l’action a perdu de plumes en bourse (-2,26% en clôture).

Voyez vous-même. L’encaissement des primes au troisième trimestre a grimpé de 13% à 7,5 milliards d’euros tandis que le résultat net est passé de 214 millions à 271 millions d’euros, un chiffre, de surcroît, supérieur aux attentes des analystes (259 millions d’euros). Et malgré cela, en début de séance, le titre se contractait de près de 4% à 51 euros avant d’effacer une partie de ses pertes.

Alors où le bât blesse-t-il ?

Dopé par les plus-values

Chez Kepler Cheuvreux, on juge ces résultats décevants. Pour deux raisons. D’abord, si l’on retire du résultat les plus-values en capital, le résultat net des assurances arrive à 208 millions d’euros ce qui est inférieur de 7% aux estimations du broker.

Ensuite, le capital libre opérationnel (hors dividendes des participations non européennes) apparaît plus faible au troisième trimestre à 91 millions d’euros contre 102 millions au trimestre précédent et 176 millions il y a un an. Cela porte le total à 280 millions d’euros depuis le début de l’année.

Kepler reste à "réduire" sur la valeur avec un objectif de cours de 40,40 euros et anticipait dans sa note le repli observé ce matin.

Prévisions relevées

Constat partiel identique chez ING. Le bénéfice net du groupe a bel et bien battu les attentes maison. Mais compte tenu des gains en capitaux de 60 millions d’euros (28 millions en Belgique et 30 millions en Asie), cette performance semble de moins bonne qualité. "Comme attendu, les bénéfices en Asie se sont avérés solides et grâce à des plus-values supérieures aux attentes, ils ont dépassé nos estimations" souligne toutefois le broker qui ne change ni sa recommandation ("conserver") ni son objectif de cours (45,5 euros).

Le résultat a battu le consensus mais principalement grâce aux gains en capitaux dans la branche vie. En sous-jacent, cette branche déçoit un peu.
Bart Jooris
Analyste chez Degroof Petercam

Même son de cloche auprès de Degroof Petercam. "Le résultat a battu le consensus mais principalement grâce aux gains en capitaux dans la branche vie. En sous-jacent, cette branche déçoit un peu" relève Bart Jooris. "Par contre, les activités non-vie affichent une performance légèrement supérieure aux attentes".

En fin de matinée, on apprenait que l’assureur qui a déjà atteint son objectif annuel de 900 millions d’euros de bénéfice relevait son objectif à au moins un milliard d’euros.

Bond de 32% en 2019

Plus généralement, on ne peut pas dire qu’Ageas soit dans les petits papiers des analystes.

Peut-être cela est-il du à la performance de 32% déjà engrangée par l’action depuis le début de l’année limitant le potentiel de hausse.

La majorité d’entre eux (11) conseille de conserver la valeur alors que sept suggèrent de l’éviter et trois seulement de l’acheter. Le "target" moyen atteint 48,33 euros soit un niveau inférieur au cours de bourse actuel.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect