Qover s'attaque à la Scandinavie

Qover va débuter ses activités sur les marchés danois, norvégien et finlandais. ©Frédéric Pauwels / Collectif H

L'insurtech bruxelloise va assurer les coursiers de Wolt, une plateforme en ligne de livraisons de repas. Elle connaît déjà bien le secteur de par son accord avec Deliveroo.

Qover poursuit sa croissance. Fondée en 2016, l'insurtech bruxelloise était déjà présente dans sept pays en dehors de la Belgique. Ce mercredi, elle annonce la signature d'un accord avec Wolt, une entreprise finlandaise de livraison à domicile de plats cuisinés. La start-up assurera ses coursiers en Finlande, en Norvège et au Danemark. L'accord consiste en une assurance accident couvrant les dommages corporels avec les frais médicaux jusqu'à 7.500 euros. Wolt, qui a déjà levé plus de 150 millions de dollars depuis sa fondation en 2014, est présente dans dix-huit pays supplémentaires, notamment en Suède, en Europe de l'Est, Israël et au Japon.

"Nous ne sommes qu'au début du potentiel de la livraison de colis et des courses. C'est l'avenir!"
Quentin Colmant
CEO de Qover

Avec ce nouveau programme d'assurance à la demande, "Qover confirme sa position de leader sur le marché de l'assurance intégrée de la gig economy (soit les indépendants travaillant via une plateforme en ligne, NDLR)", se félicite Quentin Colmant, CEO et fondateur de l'entreprise.

Qover a de l'expertise en la matière: elle assure déjà les coursiers de Deliveroo en Europe et au Royaume-Uni. Leur période de couverture prend en compte leur service ainsi qu'une heure supplémentaire afin de leur permettre de rentrer chez eux. La fintech bruxelloise a noué des partenariats avec nombre de petits acteurs, mais elle travaille également avec d'autres grosses structures telles Immoweb, Q8, MyVanbreda ou encore Poppy.

Gig economy

"Avec l'émergence de la 'gig economy', le secteur de l'assurance doit s'adapter", estime Quentin Colmant. "Une révolution est en cours dans tous les secteurs économiques. Nous ne sommes qu'au début du potentiel de la livraison de colis et des courses. C'est l'avenir!" 

150
millions de commandes
Qover ambitionne d'assurer un total de 150 millions de commandes d'ici la fin de l'année.

Qover emploie aujourd'hui une quarantaine de personnes et affiche de belles ambitions pour la fin de l'année. "Nous visons la protection de 100.000 personnes et de 150 millions de commandes d'ici la fin de l'année", déclare Quentin Colmant. D'ici trois ans, il s'attend à essuyer de plein fouet la concurrence des gros poissons de l'assurance, "mais nous aurons déjà pris de l'avance", sourit-il.

Comme le reste du secteur, Qover est également concernée par l'épidémie de coronavirus en cours. Si les assurances habitation ne sont pas vraiment concernées par la crise, le nombre de livraisons tend à augmenter sensiblement, ce qui pose la question de la couverture. La question des assurances voyages est plus sensible. "Quand le gouvernement italien annonce la quarantaine du pays le lundi soir, mais que la mesure n'est effective que le mardi matin, cela ouvre une fenêtre dangereuse", explique Quentin Colmant.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés