Ageas "disponible" dans le dossier Integrale

©JONAS LAMPENS

Les résultats trimestriels d'Ageas se situent légèrement sous les attentes des analystes. L'assureur indique qu'il a analysé le dossier Integrale, sans avoir formulé d'offre.

Hans De Cuyper a pris ses fonctions à la tête d'Ageas il y a moins d'un mois. Le nouveau patron connaît bien la maison. Auparavant, il a officié pendant cinq ans comme CEO d'AG Insurance, la fililale belge du groupe qui contribue de manière substantielle à son chiffre d'affaires.

"Ce n'est pas facile de commencer en cette période de confinement", concède Hans De Cuyper. "Les collègues me manquent, mais je suis heureux de voir que les équipes restent très motivées. Nos résultats le prouvent."

Le groupe d’assurance enregistre en effet un bénéfice net de 994 millions euros sur les neuf premiers mois de l’année, notamment porté par la plus-value sur les transactions FRESH, des obligations convertibles émises à l’époque de Fortis, qui atteint 332 millions d’euros.

"Il est important de trouver une solution pour chaque ayant-droit des plans de pension. C'est un domaine où AG Insurance a beaucoup d'expérience. Nous sommes disponibles pour nous mettre à table."
Hans De Cuyper
CEO d'Ageas à propos du dossier Integrale

Ce résultat demeure très légèrement sous les attentes des analystes, qui misaient en moyenne sur un montant dépassant de peu le milliard d'euros. C'est l'activité vie du groupe qui n'a pas généré autant de revenus qu'escompté, affectée par l'impact de la pandémie sur le résultat des investissements

A contrario, les branche non-vie de l'entreprise ont rapporté davantage que prévu, notamment grâce aux mesures de confinement prises sur les marchés où Ageas est présent. En assurance automobile, la sinistralité a ainsi chuté en raison de la diminution du nombre de déplacements.

A l'affut d'opportunités

Ageas est toujours attentif aux opportunités qui se présentent sur le marché, et le sujet qui monopolise actuellement l'attention dans le secteur belge de l'assurance est celui d'Integrale. La compagnie aurait-elle des vues sur l'assureur liégeois? "Nous avons analysé le dossier, mais nous n'avons pas formulé d'offre", explique Hans De Cuyper, contrairement à ce que certaines rumeurs laissaient entendre.

Cette semaine, la Banque nationale annonçait envoyer un commissaire spécial dans les bureaux d'Integrale pour encadrer le processus de vente. Quatre offres sont actuellement sur la table, dont une issue du gestionnaire d'actifs britannique River Rock, qui recueille les préférences de la direction. Une issue doit maintenant être trouvée pour la date du 23 novembre.

"Il est important  de trouver une solution pour chaque ayant-droit des plans de pension. C'est un domaine où AG Insurance a beaucoup d'expérience. Nous sommes disponibles pour nous mettre à table", répond le CEO.

Le groupe maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2020 et vise un résultat net sous-jacent entre 850 et 950 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés