Ageas proche du dernier accord à propos de Fortis

Ageas et quelques anciens administrateurs de Fortis sont proches d'un accord avec cinq actionnaires néerlandais de Fortis lésés par la chute du bancassureur en 2008.

L'assureur Ageas et quelques anciens administrateurs de Fortis sont proches d'un accord avec cinq actionnaires néerlandais de Fortis lésés par la chute du bancassureur en 2008. L'affaire qui oppose l'assureur et les anciens actionnaires devait être plaidée mardi devant la cour d'appel d'Arnhem aux Pays-Bas, mais les parties sont proches d'un accord, a-t-on appris à la lecture des médias néerlandais.

"Il y a des discussions, mais nous n'avons pas encore signé d'accord."

"Il y a un accord, les parties ne feront aucun autre commentaire", a déclaré Hendrik Jan Bos, l'avocat de l'un des actionnaires. Ageas, l'assureur créé sur les cendres de Fortis, s'est montré plus prudent. "Il y a des discussions, mais nous n'avons pas encore signé d'accord", a déclaré le porte-parole d'Ageas.

L'action concerne le millionnaire néerlandais Hans Kortekaas et quatre autres investisseurs qui avaient perdu de l'argent lors du démantèlement de Fortis. Ils avaient tous attaqué le bancassureur et quelques-uns de ses anciens dirigeants en justice. Les dirigeants visés par cette action étaient Maurice Lippens, Jean-Paul Votron et Gilbert Mittler.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés