Publicité
Publicité

Ageas : résultats conformes aux attentes

©Bloomberg

Le groupe d’assurance a vu son résultat net trimestriel positivement impacté par la plus-value de 55 millions d'euros réalisée en Belgique sur la vente d’obligations.

Ageas, clôture son troisième trimestre sur un résultat net (revenant aux actionnaires) en recul sur base annuelle mais conforme aux attentes des analystes. Il ressort ainsi à 190,6 millions d’euros contre 200,5 millions un an auparavant. L'assureur se félicite des performances commerciales enregistrées dans l’ensemble de ses activités

L’encaissement total s’établit ainsi en hausse à 4,1 milliards d’euros (+17%).

Par zone géographique

La stabilité est de mise en Belgique avec 1,55 milliard d’encaissement. "Les encaissements via le canal bancaire restent inférieurs aux niveaux de 2009", précise-t-on chez Ageas.

L’agent dopant est sans conteste l’Asie, qui a vu son encaissement passé en l’espace d’une année de 926 millions à 1,35 milliard d’euros.

Notons encore que l’Europe continentale affiche un encaissement trimestriel en hausse à 906,6 millions d'euros et à 290 millions pour le Royaume-Uni .

Par secteur d’activité

L’activité vie et non-vie connaissent des croissances parallèles. L’encaissement total vie s’établit à 3,23 milliards d'euros (+17%) contre 873 millions (+17%) pour le non-vie. "En non-vie pour la Belgique, nous observons des tendances positives induites par les mesures correctrices adoptées en assurance auto et incendie aux cours des trimestres précédents. Notons cependant que le résultat net a été affecté par des grosses tempêtes qui se sont produites à la mi-juillet", a expliqué Bart De Smet, CEO, non sans ajouter que le groupe poursuivait sa stratégie de rationalisation et de développement du portefeuille d’assurances.

Le bénéfice net de l’assurance revenant aux actionnaires croît à 153,2 millions d’euros. Il comprend une plus-value de 55 millions enregistrée en Belgique via la vente d’obligations. Première étape, d’une réaffectation d’actifs. Ageas précise également avoir vendu pour 1,2 milliard d’obligations souveraines belges, allemandes et françaises.

Le bénéfice net du "compte général" voit au troisième trimestre une contribution positive de 37,4 millions. Un résultat qui s’explique par le bénéfice net sur participation dans Royal Park Investments (RPI) et par l’augmentation de la valeur de l’option d’achat sur les actions BNP Paribas.

Ageas précise cependant que le poste "Compte général" contient pour le trimestre une perte attendue de 14 millions d'euros sur la vente des activités ukrainiennes, vente qui devrait être clôturé au dernier trimestre.

Peu de précisions sur l’avenir si ce n’est une confirmation des prévisions : un encaissement attendu supérieur aux niveaux de 2009.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés