Ageas surpasse les prévisions, mais demeure prudente

Bart De Smet, CEO d'Ageas, reconnaît un impact "corona" limité sur les résultas du groupe. ©BELGA

L’assureur fait mieux que prévu, mais les conséquences de la pandémie de Covid-19 restent difficiles à évaluer. Ageas ne confirme donc pas ses attentes pour l'exercice annuel.

Le groupe assurentiel Ageas a enregistré un résultat net de 452 millions d’euros au premier trimestre. L’entreprise fait ainsi mieux que le consensus des analystes, qui misaient en moyenne sur un bénéfice net de 426 millions d’euros. "L’effet de la pandémie s’est surtout fait ressentir les deux dernières semaines", indique Bart De Smet, CEO d’Ageas.

Cette performance a profité d’un élément exceptionnel, à savoir la plus-value de 310 millions d’euros sur l’offre sur les titres Fresh, des obligations convertibles émises à l'époque de Fortis dont Ageas a racheté pour 818 millions d’euros en début d’année.

En matière d’encaissements, le groupe enregistre un recul de 7%, à 12 milliards d’euros. Ce sont principalement les primes en "vie" qui ont baissé, mais le "non-vie" a bénéficié quant à lui d’une bonne performance commerciale, précise Ageas.

Vers un 4e marché

La compagnie affiche un ratio de solvabilité II de 196%, "malgré la volatilité des marchés financiers suscitée par les incertitudes de la pandémie de Covid-19", précise-t-elle. La baisse enregistrée par rapport à fin 2019, où ce ratio atteignait 217%, "est essentiellement le fait du déboursement lié à la fermeture de l’offre sur 65,5% des titres Fresh en circulation". La position de solvabilité demeure robuste "grâce à notre politique d’investissement prudente", estime Bart De Smet.

Fort de cette robustesse, Ageas continue à scruter le marché à la recherche d’une acquisition potentielle. L’ouverture d’un quatrième marché en Europe est une piste, tandis qu’en Asie, l’Indonésie demeure une cible prioritaire.

Dennis et Ciara

En Belgique, où Ageas est présente via AG Insurance, le résultat net s’élève à 12,4 millions d’euros, soit une chute de 81% par rapport à 2019. En "vie", c’est la conséquence des charges de dépréciation dues à la volatilité des marchés financiers.

850-950 millions
euros
Ageas ne confirme plus ses prévisions annuelles: un résultat net sous-jacent entre 850 à 950 millions d’euros.

L’encaissement "vie" a chuté par rapport au "niveau exceptionnellement élevé" du premier trimestre 2019, lors duquel l’entreprise avait notamment lancé une campagne commerciale à grande envergure.

En "non-vie", les tempêtes Dennis et Ciara ont pesé sur la performance, mais le niveau de conservation du traité de réassurance dans ce domaine a été atteint, ce qui signifie que tout sinistre supplémentaire lié à une catastrophe naturelle n’aura aucun impact supplémentaire sur le ratio combiné, qui atteint 99,7% sur le trimestre, ni sur le bénéfice net.

Impact du coronavirus

Même si la pandémie a eu un impact sur les résultats d’Ageas, celui-ci demeure "limité tant en termes d’encaissement que de sinistres". Les encaissements "vie" ont ainsi fortement reculé en Chine et en Thaïlande, deux pays parmi les premiers touchés par la maladie à coronavirus.

Les encaissements "non-vie" ont fortement reculé en Chine et en Thaïlande, deux pays parmi les premiers touchés par la maladie à coronavirus.

L’effet du Covid-19 s’est pour l’instant surtout fait ressentir via ses conséquences sur les marchés financiers et sur l’économie de manière générale, tandis que les conditions météorologiques défavorables en Belgique et au Royaume-Uni, ainsi que l’offre sur les titres Fresh a également pesé.

Prudence

Ageas avait tablé sur un résultat net sous-jacent de 850 à 950 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice. "Étant donné qu’un retour à la normale est peu probable à court terme, l’impact de la pandémie sur l’économie et les marchés financiers aura probablement encore un impact sur la performance et les résultats d’Ageas tout au long de l’année", estime Bart De Smet. "En conséquence de ces incertitudes externes, Ageas est dans l’impossibilité de confirmer ses prévisions de bénéfices pour 2020."

En février dernier, Ageas annonçait la distribution d’un dividende de 2,65 euros par action pour l’exercice 2019. À la suite des recommandations de la Banque nationale de Belgique et de l’EIOPA, l’autorité européenne des assurances, le conseil d’administration proposera le paiement d’un premier dividende de 0,27 euro à l’assemblée générale de mercredi prochain. Le solde sera proposé au cours d’une nouvelle assemblée qui prendra place en octobre, a confirmé Bart De Smet.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés