AIG vend à perte et s'effondre à Wall Street

©AFP

L'assureur américain AIG va vendre 80% de sa division de crédit à la consommation, American General Finance (AGF), au groupe de gestion d'investissements Fortress. Cette cession va entraîner une perte comptable de 1,9 milliard de dollars avant impôts. Verdict sanglant de Wall Street: -5,85 % à 37,84.

AIG a passé un accord avec Fortress Investment Group pour lui vendre 80% d'AGF pour un montant non divulgué, et va en conserver 20%, indique l'assureur dans un document remis aux autorités boursières.

"En conséquence de cette transaction, AIG (...) va enregistrer une perte avant-impôt d'environ 1,9 milliard de dollar au troisième trimestre", ajoute-t-il.

Lors de la publication de ses résultats vendredi, AIG avait indiqué qu'il "continuait à explorer des options stratégiques pour AGF, y compris une vente potentielle de tout ou partie de son investissement de 2,4 milliards de dollars dans AGF".

"En fonction du montant des recettes d'une potentielle vente, AIG pourrait enregistrer une perte, qui pourrait avoir un impact significatif" sur ses comptes d'un trimestre donné", avait prévenu AIG.

La transaction doit être finalisée à la fin du premier trimestre 2011 mais doit avant cela recevoir l'approbation des autorités concernées.

"Cette transaction marque un autre pas important dans le processus de restructuration (d'AIG) alors que nous cherchons à (céder) des actifs non-stratégiques et à rembourser les contribuables américains", a commenté le directeur général d'AIG, Robert Benmosche dans un communiqué mercredi.

"Nous estimons qu'AGF dispose d'un modèle d'activité solide, et c'est pour cela que nous conservons une part de 20%" a justifié AIG dans le communiqué.

Qu'est-ce qu'AGF?

AGF a été fondé en 1920 et émet des prêts et des financements "à plus d'un million de familles aux Etats-Unis, à Porto Rico, aux Iles Vierges et au Royaume-Uni", précise le communiqué.

AGF dispose d'actifs représentant 20 milliards de dollars et son endettement s'élève à 17 milliards de dollars.

Au 30 juin, la dette qu'AIG devait rembourser au gouvernement américain s'élevait à 26,5 milliards de dollars. En incluant les actions préférentielles du gouvernement américain, qui représentent 74,7 milliards de dollars, AIG doit rembourser 101,2 milliards de dollars au gouvernement américain et à la Réserve fédérale.

L'assureur a enregistré une lourde perte de 2,7 milliards de dollars au deuxième trimestre à cause de charges exceptionnelles liées aux cessions des filiales Alico et Nan Shan, mais un bénéfice meilleur qu'attendu en excluant ces charges.

L'action d'AIG chutait de 3,86% à 38,64 dollars à 16H15 GMT.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés