Albert Frère finance ses achats de Noël

©BELGA

L'homme d'affaires nonentenaire, Albert Frère, a exercé un lot d'options et de warrants GBL pour plus de 26.000 euros.

Albert Frère, qui a fêté ses 90 ans en février dernier, affiche toujours une certaine présence en Bourse de Bruxelles, malgré qu’il ait renoncé à tous ses mandats l’an dernier. L’ancien administrateur délégué et président du conseil du holding GBL vient en effet d’exercer un petit lot d’options ou de warrants qu’il avait reçus "in illo tempore" au titre de sa rémunération variable en tant que dirigeant de la société cotée. Le montant est modeste pour lui, certes, mais la transaction montre qu’il demeure actif et vigilant.

Albert Frère a exercé, le 27 décembre, pour 26.130 euros d’options ou warrants GBL, lit-on sur le site de la FSMA, le gendarme des marchés. On peut s’attendre à ce qu’il intervienne à nouveau sous peu au chapitre des "opérations d’initiés" en vendant les quelque 400 actions GBL ainsi acquises, car c’est ce qu’il a fait ces dernières années à chaque fois qu’il avait exercé des options.

Au total, le maître de Gerpinnes aura effectué trois transactions d’initiés en 2016. À l’issue des deux années précédentes, il avait réalisé un bénéfice brut de 240.000 euros en exerçant des options puis en vendant les 16.751 titres concernés. En 2015, il n’avait réalisé aucune opération. L’année d’avant, en revanche, il avait été plus actif et avait surtout enregistré un plus gros gain: les 90.000 options qu’il avait exercées au prix global de 4,6 millions d’euros lui avaient rapporté, lors de leur cession, 6,7 millions, soit une plus-value de 2,1 millions

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés