Amarris veut développer la comptabilité en ligne en Belgique

Le groupe français, leader français de la comptabilité à distance, acquiert 100% des parts de la fiduciaire belge Comptaline, qui constitue sa première tentative à l'étranger.

Qu'elles soient utilisées par les particuliers ou les entreprises, les nouvelles technologies permettent de s’affranchir des intermédiaires. Après l’assurance directe est ainsi venu le temps de la fiduciaire numérique.

Assez peu connue en Belgique, elle est relativement développée en France, où le groupe Amarris travaille pour quelque 10.000 clients. Avec ses 230 collaborateurs, l’entreprise enregistre un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros.

Nous sommes convaincus qu’à l’instar de ce qui se passe en France depuis une dizaine d’années, le marché belge de la fiduciaire en ligne a un très fort potentiel de développement.
Patrice Schellekens
Fondateur de Comptaline

Désireuse de poursuivre sa croissance en s’attaquant à l’étranger, Amarris a jeté son dévolu sur Comptaline, la première fiduciaire belge en ligne fondée en 2011. Celle-ci est dorénavant rebaptisée Amarris Direct.be.

"Nous sommes convaincus qu’à l’instar de ce qui se passe en France depuis une dizaine d’années, le marché belge de la fiduciaire en ligne a un très fort potentiel de développement", explique Patrice Schellekens, fondateur de Comptaline.

Un constat partagé par Claude Robin, le CEO du groupe Amarris. "Comptaline est une bonne rampe de lancement pour nos activités à l’étranger", déclare-t-il. Dans les trois ans, l’entreprise française veut voir doubler les activités de son acquisition belge. Comptaline réalise actuellement un chiffre d’affaires de 700.000 euros. L’opération n’aura que peu de conséquences pour la dizaine d’employés de Comptaline à Bruxelles.

L’entreprise vise principalement les indépendants, les start-ups, les commerçants en ligne et les acteurs de l’innovation.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés