Publicité
Publicité

"Avec Catalyst, on veut moderniser le métier d'expert-comptable"

Sébastien Danneels, Hassan Ayed, Jean Rolin Jacquemyns, Julien Grafé et Loïc Jacobs van Merlen ont formé dans la discrétion ce qui est aujourd'hui devenu Catalyst. ©Doc

Catalyst entend surfer sur la vague de fusions-acquisitions à relever dans la comptabilité. Orienté tech, le jeune groupe est porté par des fondateurs de start-ups et jeunes fiduciaires.

Depuis plusieurs années maintenant, le monde de la comptabilité connaît une importante vague de consolidation. Celle-ci s'explique par une réglementation plus stricte, la numérisation forcée des activités ou encore la difficulté à dénicher des talents auxquels font face les acteurs en présence.

"La profession fonctionne encore souvent avec des solutions des années 90."

Loïc Jacobs van Merlen
Managing Partner chez Catalyst
Publicité

Jusqu'à présent, le mouvement était emmené en Belgique par des groupes d'une certaine ampleur, désireux de challenger les "Big Four" (Deloitte, PwC, EY et KPMG). On peut citer ici l'exemple de Moore Belgium, qui s'implantait l'an dernier au sud du pays, fort du soutien du spécialiste du private equity Waterland. On peut encore évoquer le cas de PIA, qui s'invitait à la mi-mars dans le Brabant wallon, grâce à l'appui de l'industriel flamand Filip Balcaen.

60
collaborateurs
Créé dans la discrétion il y a un an, Catalyst compte déjà 60 collaborateurs, répartis sur trois sites.

Un acteur d'un genre nouveau viendra toutefois les concurrencer dans leur effort, apprend-on désormais. Catalyst, de son petit nom, a été créé dans la discrétion il y a un an de cela environ. L'entreprise a bien grandi depuis pour compter 60 collaborateurs, répartis sur trois bureaux situés dans les quartiers Érasme, Montgomery et Louise, à Bruxelles.

Profils complémentaires

Le projet est porté par une série de profils complémentaires. Pierre angulaire de la genèse de l'activité, le cofondateur de la scale-up bruxelloise Riaktr Loïc Jacobs van Merlen (39 ans) et l'expert-comptable (certifié) Hassan Ayed (35 ans) se sont rencontrés autour du "comptable de poche" Accountable; l'un y est investisseur et administrateur, l'autre en est l'un des cofondateurs. Le duo a ensuite été rejoint par l'ex-consultant (BCG) et expert en croissance Jean Rolin Jacquemyns (39 ans), ainsi que les experts-comptables (certifiés) Julien Grafé (44 ans) et Sébastien Danneels (33 ans).

"On entend procéder de la même manière que juqu'ici, c'est-à-dire en intéressant les associés des fiduciaires reprises afin d'assurer un alignement."

Loïc Jacobs van Merlen
Managing Partner chez Catalyst

L'objectif de l'équipe est simple: proposer une alternative aux simples économies d'échelle. Pour ce faire, "on veut moderniser la profession – qui fonctionne encore souvent avec des solutions des années 90 –, en s'appuyant sur ce qui se fait de mieux en termes d'outils et de technologie, que ce soit en matière comptable ou non", résume Loïc Jacobs van Merlen. "C'est une manière d'amener une réelle valeur ajoutée et de remettre l'humain au centre dans son rôle de conseil", ajoute Hassan Ayed.

En ce sens, Catalyst entend investir "massivement" dans la formation des collaborateurs. "On a mis en place une académie, qui permet d'accompagner nos équipes toutes les deux semaines pendant une demi-journée minimum. Cela va de remises à niveau sur une matière spécifique à l'apprentissage de nouvelles techniques par exemple", indiquent les fondateurs.

Le groupe en devenir évolue sur fonds propres. C'est vrai aujourd'hui et devrait encore l'être demain. "Nous ne sommes pas dans une optique de recherche de capitaux extérieurs à ce stade; si on change d'avis, ce sera dans le cadre d'un projet particulier", précise Jean Rolin Jacquemyns.

Brabant wallon en vue

La feuille de route englobe l'ouverture de nouvelles localisations, avec en ligne de mire une expansion en direction du Brabant wallon. "On entend procéder de la même manière que juqu'ici, c'est-à-dire en intéressant les associés des fiduciaires reprises afin d'assurer un alignement", souligne Loïc Jacobs van Merlen.

"Le marché de la comptabilité est un marché cumulé de plus de cinq milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel en Belgique. Même s'il est en grande partie capturé par les Big Four, le restant l'est au sein d'un paysage extrêmement fragmenté. C'est là que nous pensons avoir une carte à jouer", conclut l'équipe.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.