AvH croit dans le potentiel d'AgroSavfe, une spin-off vouée à l'agriculture propre

©BELGAIMAGE

AgroSavfe met au point des produits bio susceptibles de remplacer les herbicides chimiques dans l’agriculture. La spin-off du VIB, basée à Gand, a récolté 35 millions d’euros auprès de ses actionnaires existants ainsi que d’AvH, qui participe au tour de table. Cela financera entre autres la commercialisation d’un premier biofongicide en 2022.

Le débat international sur les herbicides à base de glyphosate comme le Roundup et leurs effets probablement toxiques a rendu la recherche d’alternatives d’une importance cruciale pour l’avenir des secteurs agricole et agroalimentaire. C’est dans ce créneau que s’est positionnée dès sa naissance AgroSavfe, une spin-off du VIB, l’institut flamand de biotechnologie (Flanders Institute for Biotechnology). Cette jeune pousse belge a déployé une plateforme technologique originale destinée à la conception et au développement de nouveaux produits de protection des semences, des plantes et des aliments plus respectueux de l’environnement et a priori de la santé.

Il s’agit d’agents de lutte biologique "à base de protéines qui ciblent efficacement et sélectivement les molécules essentielles des organismes nuisibles et des agents pathogènes", explique l’entreprise. Elle met au point deux familles de produits spécifiques, l’une destinée à lutter contre les champignons (un "biofongicide"), l’autre contre les insectes (un "bio-insecticide"). C’est pour financer leur enregistrement, leur production à grande échelle et leur commercialisation qu’AgroSavfe vient de lever 35 millions d’euros.

35
millions
La jeune pousse vient de lever 35 millions d’euros, dont 10 millions auprès du holding AvH et une partie du solde auprès de Gimv et PMV.

À côté des actionnaires existants, qui ont globalement répondu "présent" à la récolte, est apparu un nouvel investisseur bien connu de la place financière belge: le holding Ackermans & van Haaren (AvH) a en effet souscrit 10 millions d’euros, ce qui lui donne droit à 14,6% du capital d’AgroSavfe.

Parmi les actionnaires de la première heure qui ont suivi l’opération figurent le groupe d’investissement flamand coté Gimv, le holding public flamand PMV, le VIB, ainsi que le fonds de capital-risque français Sofinnova Partners, le fonds belge lié au Boerenbond Agri Investment Fund, le néerlandais Madeli Participaties et le fonds interuniversitaire belge de venture capital Qbic. On y trouve également K&E et le fonds belgo-luxembourgeois Biovest.

Les grands débuts en 2022

Le lancement commercial de "BioFun 1", le premier biofongicide créé par la jeune pousse, est prévu pour l’année 2022: d’abord sur le marché des fruits et légumes aux Etats-Unis, puis en Europe et dans d’autres régions du monde. Des tests ont déjà été menés avec succès sur plus de cent plantations, qui ont permis de confirmer les hypothèses d’efficacité par rapport aux produits chimiques concurrents et de "propreté" par rapport à l’environnement.

"Pour les jeunes entreprises innovantes, les chances de réussite augmentent considérablement si, au-delà d’une technologie performante, elles sont soutenues sur le long terme par leurs actionnaires."
Lieven De Smedt
Président du conseil d’AgroSavfe

Le nouveau financement servira aussi à accélérer l’avancement des innovations dans le pipeline de la société.

"Pour les jeunes entreprises innovantes, les chances de réussite augmentent considérablement si, au-delà d’une technologie performante, elles sont soutenues sur le long terme par leurs actionnaires", a souligné Lieven De Smedt, le président du conseil d’AgroSavfe. Pour la petite histoire, Gimv est présent dans le tour de table de la jeune pousse depuis ses débuts en 2013. Laquelle a déjà levé 52,5 millions d’euros depuis sa création.

Un marché de 3 milliards

"Nous croyons fermement en un secteur alimentaire et agricole durable et nous restons activement à l’affût de nouvelles opportunités dans ce segment", a indiqué Jan Suykens, le CEO d’AvH.

"Nous croyons fermement en un secteur alimentaire et agricole durable et nous restons activement à l’affût de nouvelles opportunités dans ce segment."
Jan Suykens
CEO d’AvH

"Nous sommes ravis du franchissement de cette étape majeure et sommes convaincus qu’AgroSavfe est bien placée pour contribuer au développement d’un nouveau standard pour l’agriculture durable", a dit Patrick Van Beneden, partner chez Gimv en charge de l’équipe Santé & Soins.

Aujourd’hui, le marché des biocontrôles représente quelque 3 milliards de dollars à l’échelle mondiale. "Le marché global de la protection phytosanitaire, lui, pèse plus de 50 milliards de dollars de revenus annuels", a fait observer Piet Beverage, qui représentera désormais AvH au conseil d’administration d’AgroSavfe. Cela donne une petite idée du potentiel pour les produits qui parviendront à s’ériger en alternatives fiables aux pesticides chimiques classiques…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés